•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Université de l’Alberta initie les jeunes filles aux sciences

Une fille de dos qui regarde un grand tableau noir avec des formules mathématiques.
Des centaines de filles de 6e année profitent de la relâche universitaire pour s'initier à des expériences scientifiques à l'Université de l'Alberta Photo: getty images/istockphoto / Halfpoint
Radio-Canada

Des centaines de filles de sixième année profitent de la semaine de relâche pour s'initier à des expériences scientifiques à l'Université de l'Alberta. Cet événement de deux jours, appelé « Choices », vise à encourager l'intérêt des jeunes filles pour les sciences et les technologies, des secteurs grandement dominés par les hommes.

En effet, seulement 33 % des diplômés en sciences et technologies à l'Université de l'Alberta sont des femmes.

Pour les sensibiliser davantage aux sciences, le programme « Wisest » invite depuis 1991 des filles de 10 et 11 ans de la région d'Edmonton à participer à une journée d'ateliers scientifiques à l'université. Cette année, elles sont 600 à y prendre part.

« Nous voulons que les filles aient du plaisir pour qu’elles considèrent la science ou l’ingénierie dans leur carrière », affirme la coordonnatrice de Wisest, Fervone Goings.

Les filles sélectionnées peuvent choisir parmi des dizaines d'expériences dans des domaines allant de la robotique à l'enzymologie, en passant par la sismologie.

Certaines construisent des mains artificielles à l’aide de pailles, de mousse et de ficelle et d’autres étudient des échantillons sanguins.

Entre filles, elles se sentent souvent plus à l’aise de participer et de poser des questions.

« Au début, elles sont souvent gênées, un peu intimidées, mais on peut voir que la confiance des filles se développe, même au bout d’une seule journée », se réjouit Fervone Goings.

Selon la coordonnatrice, les bénévoles y sont pour quelque chose. « Nos bénévoles sont venues ici en 6e année, elles se souviennent de leur expérience et elles veulent transmettre leur passion aux plus jeunes. »

Alberta

Éducation