•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Google s’excuse pour un microphone caché dans un de ses produits

Un trousseau de clés déposés sur une table, à gauche du dispositif de contrôle Nest Guard, un appareil cylindrique surmonté d'un clavier numérique, et d'un téléphone intelligent.

Image promotionnelle du système Nest Secure de Google

Photo : Google

Radio-Canada

Google dit avoir commis une erreur en omettant d'informer les acheteurs de son système d'alarme résidentiel Nest Secure qu'un microphone se trouvait dans le dispositif de contrôle.

Plus tôt en février, l’entreprise avait annoncé qu’une mise à jour permettrait d’utiliser le dispositif de contrôle de son système Nest Guard comme un assistant Google, c'est-à-dire qu'il pourrait être activé par la voix. Le hic : il n’était mentionné nulle part que cet appareil était équipé d’un microphone.

Un porte-parole de Google a mentionné au site d'information Business Insider qu’il s’agissait d’une erreur.

« Le microphone intégré ne devait pas être un secret et aurait dû être mentionné dans la liste des spécifications techniques, a-t-il affirmé. C’était une erreur de notre part. »

L’entreprise s’est voulue rassurante et a répondu à des clients qui se plaignaient de la situation sur Twitter que le microphone demeurait sourd jusqu’à ce que l’utilisateur décide de l’activer.

Nest Secure est un système de sécurité résidentiel qui comprend des capteurs de mouvement permettant de détecter l’ouverture de portes ou de fenêtres, entre autres, et qui peut également être compatible avec des caméras de surveillance.

Le géant Google a souvent été accusé de violer le droit à la vie privée de ses utilisateurs, comme lorsqu’un journaliste a découvert en 2017 que certains haut-parleurs intelligents vendus par l'entreprise avaient enregistré toutes les conversations de ses acheteurs.

Avec les informations de Business Insider, et BBC

Technologies et médias

Techno