•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Albertaine pourra finalement offrir sa maison comme prix d'un concours

Alla Wagner, souriante, dans sa maison.
Alla Wagner, propriétaire d'une maison d'une valeur de 1,7 million de dollars, a eu le feu vert pour vendre sa propriété en l'offrant comme prix d'un concours, Photo: Radio-Canada / Terri Trembath
Lyne Lemieux

Alla Wagner, cette propriétaire de Millarville qui veut offrir sa maison, d'une valeur de 1,7 million de dollars, comme prix d'un concours de création littéraire pourra le faire sans problème, a conclu la Commission provinciale des jeux du hasard, de l'alcool et du cannabis de l'Alberta (AGLC).

En effet, Mme Wagner éprouve des difficultés à vendre sa propriété de 5000 pieds carrés et de trois chambres à coucher dans la petite communauté rurale située au sud-ouest de Calgary.

Elle a alors décidé de créer un concours de rédaction. Chaque participant doit verser un montant de 25 $ et soumettre une lettre d’une page expliquant comment devenir propriétaire pourrait changer sa vie.

Cette décision a suscité une série de plaintes auprès de l'AGLC, qui a lancé une enquête.

Aucune loi n’est enfreinte

Mme Wagner a remporté sa cause.

Les enquêteurs, dont les autorités policières, ont déterminé que le concours ne contrevenait pas au Code criminel ou aux règlements de la Loi sur le jeu, l’alcool ou le cannabis, indique Heather Holmen, porte-parole de l'AGLC. Elle a précisé que le concours ne constituait pas une loterie et n'était donc pas de la compétence de l’organisme.

Mme Wagner a toujours soutenu qu’elle était dans son droit de tenir cette activité.

Avant de lancer son concours, elle avait consulté un agent de l'AGLC pour s’assurer de bien suivre les règlements. On lui avait dit que son concours n’étant pas une loterie, elle était hors du champ de compétence de l'AGLC.

« Ils savaient très bien que ce n’était pas dans leur juridiction et que c’était 100 % légal, parce que j’avais fait mes devoirs. Je suis une personne consciencieuse », ajoute Mme Wagner. « Je n’aurais pas lancé ce concours si je n’étais pas certaine qu’il était légal à 100 %. »

L'AGLC a commencé son enquête sur la légalité du concours, appelé Write a Letter Win a House, début février.

Radio-Canada a produit un texte sur ce concours, soulevant des questions concernant la légalité du concours, ce qui aurait déclenché l’enquête, selon l'AGLC.

Le gagnant sera choisi parmi 500 finalistes par un panel de juges, plutôt que par tirage au sort, ce qui aurait constitué une loterie.

Le concours est ouvert jusqu’au 5 avril. Mme Wagner a déclaré qu’elle pourrait prolonger le concours d’un mois, puisqu’elle espérait recevoir 65 000 lettres, pour atteindre la somme de 1,625 million de dollars.

Alberta

Justice