•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le MCDP, un musée qui transforme le tourisme à Winnipeg

Photo paysage du Musée canadien pour les droits de la personne et le centre-ville de Winnipeg.
Le Musée canadien pour les droits de la personne à Winnipeg. Photo: Radio-Canada / Sara Calnek
Abdoulaye Cissoko

L'industrie touristique de Winnipeg se réjouit du rôle du Musée canadien pour les droits de personne (MCDP) dans le rayonnement de la capitale manitobaine. Selon les responsables du musée, 70 % des visiteurs au cours des deux dernières années provenaient de l'extérieur de la ville.

Les touristes qui se rendent à Churchill pour y voir notamment les ours polaires décident maintenant de passer une nuit supplémentaire à Winnipeg pour visiter le musée, note l'institution qui tenait une assemblée publique le 19 février.

Une femme posée en gros plan. Elle est souriante.Michelle Gervais, directrice de Tourisme Riel. Photo : Radio-Canada

Selon la directrice de Tourisme Riel, Michelle Gervais, le MCDP est devenu un lieu incontournable pour les visiteurs qui séjournent à Winnipeg.

Elle dit qu'elle tentait depuis des années d'amener les voyagistes de Churchill à organiser des tournées qui comprennent un arrêt de trois jours dans la capitale manitobaine. « Ce n'était pas facile à faire, dit-elle. Maintenant, il y a des groupes qui demandent eux-mêmes de s’arrêter ici pour visiter le musée. »

Avant le musée, les touristes considéraient Winnipeg comme un lieu où ils devaient changer d'avion pour se rendre à Churchill.

Michelle Gervais, directrice de Tourisme Riel

Selon Michelle Gervais, le fait que le MCDP soit une institution nationale bilingue permet aussi à Tourisme Riel et à l'agence Ô Tours d'élargir leur offre touristique en français. Lorsqu'il s'agit de promouvoir Winnipeg, le MDCP est un atout majeur pour la ville, estime-t-elle.

Une femme est sur une scène ronde. Elle joue de la guitare devant une petite foule. Spectacle donné au Musée canadien pour les droits de la personne à Winnipeg Photo : Facebook : Musée canadien pour les droits de la personne

« On met de l'avant que c'est le seul musée canadien dans l'ouest du pays. C'est aussi le seul qui parle des droits de la personne, un thème qui intéresse les touristes de l'étranger ou d'ailleurs au Canada », souligne Michelle Gervais.

Matt Schaubroeck, du Bureau de développement économique de Winnipeg, ajoute : « Lorsque les touristes visitent le musée, ils nous disent l'impact que cela a eu sur leur séjour à Winnipeg. C'est une expérience qu'ils racontent à leur famille et à leurs amis. »

Selon lui, l'architecture atypique du MCDP suscite l'intérêt des touristes et leur donne envie de le visiter.

Matt Schaubroeck mentionne que le Bureau de développement économique de Winnipeg a travaillé avec de nombreux journalistes, écrivains et touristes qui visitent le musée.

Plus de 160 journalistes ont ainsi visité l'institution muséale, selon les responsables du MCDP. Ils sont venus du Canada, des États-Unis, du Japon, du Royaume-Uni, d'Australie, de Nouvelle-Zélande ou encore de République tchèque.

Le rayonnement du MCDP devrait s'accroître davantage, maintenant que l'édifice figure sur le nouveau billet de 10 $.

Angela Cassie sourit devant un panneau avec l'agrandissement du billet, où l'on voit l'image de Viola Desmond qui sourit elle aussi.La vice-présidente principale du Musée canadien pour les droits de la personne, Angela Cassie, devant un agrandissement du nouveau billet de 10 $, qui porte l'image de Viola Desmond. Photo : Radio-Canada

La vice-présidente principale des Programmes, expositions et affaires publiques, Angela Cassie, indique que les gens de partout reconnaîtront le musée comme un symbole important du pays.

Le MCDP, dit-elle, continuera à encourager le tourisme à Winnipeg au cours des cinq prochaines années.

« Nous allons élargir nos activités en ligne grâce au site web que nous avons lancé l'année dernière. Grâce à ce dialogue numérique, nous souhaitons accueillir plus d'étudiants et aussi rayonner davantage à l'échelle internationale », explique-t-elle.

Manitoba

Tourisme