•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'avocat Jean-Roch Parent coupable d'entrave et d'intimidation

Jean-Roch Parent

Jean-Roch Parent

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le jury déclare l'avocat Jean-Roch Parent coupable d'entrave à des agents de la paix, d'entrave à la justice en intimidant un agent de la paix et d'intimidation, mercredi. L'accusé est cependant innocenté d'un chef de menace de mort ou de lésions corporelles à l'endroit d'un policier.

Les faits reprochés à Jean-Roch Parent remontaient à mai 2017.

Parent avait refusé de monter sur le trottoir où les policiers dirigeaient des automobilistes en infraction, craignant d'endommager son véhicule. Il avait été interpellé pour avoir circulé dans une voie réservée.

S'en était suivi une altercation avec les agents de la Sûreté du Québec.

Radié temporairement

Visé par plusieurs plaintes disciplinaires, l'avocat criminaliste Jean-Roch Parent a également été radié provisoirement par le Barreau du Québec en janvier 2019. Le Barreau invoquait « la protection du public ».

Entre octobre 2017 et novembre 2018, Jean-Roch Parent a fait l'objet de 5 plaintes lui reprochant 28 infractions au Code de déontologie des avocats, au Code des professions et au Règlement sur la comptabilité et les normes d’exercice professionnel des avocats.

Procès et poursuites

Justice et faits divers