•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Saskatchewanaise obtient la garde d'un seul chat sur une centaine saisie

Dolores LaPlante

Dolores LaPlante et la SPCA devront retourner en cour à une date ultérieure afin de statuer sur la saisie du mois de janvier dernier. (archives.)

Photo : CBC / Ryan Fitzpatrick

La Presse canadienne

La propriétaire d'un refuge animal en Saskatchewan ne pourra garder qu'un seul chat sur la centaine de félins saisis en janvier dernier, a tranché un juge de la Cour du Banc de la Reine de Saskatoon.

La fondatrice de la Saskatchewan Alley Cats Association, Dolores LaPlante, a en plus eu l'autorisation de garder deux chiens confisqués. Les autres deviennent la propriété de la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) de Saskatoon.

Les chats et les chiens ainsi qu’une tortue ont été rescapés du refuge de Mme LaPlante au début du mois de janvier.

L’agence de protection des animaux a déclaré qu’ils étaient en détresse, mais aucune accusation criminelle n’a été portée contre la propriétaire du refuge.

Mme LaPlante et la SPCA devront retourner en cour à une date ultérieure concernant d'autres affaires liées à la saisie de janvier.

En 2014, Mme LaPlante a plaidé coupable dans une cause similaire. Elle avait été condamnée à une amende de 250 $ lorsque la SPCA lui avait retiré 70 animaux en 2011. Une accusation de cruauté envers un animal avait été suspendue.

Cruauté animale

Justice et faits divers