•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Démantèlement d'un réseau lié aux Hells Angels : Dix personnes de retour en cour

Un membre des Hells Angels à Saint-Charles-sur-Richelieu, Québec, le vendredi 10 août 2018.
Des vestes de Hells ont été saisies lors des arrestations effectuées la semaine dernière dans l'Est-du-Québec. Photo: La Presse canadienne / Graham Hughes
Radio-Canada

Des personnes arrêtées dans le cadre de l'opération Oursin, qui visait à démanteler un réseau de trafiquants de drogue lié aux Hells Angels, étaient de retour en cour mercredi matin. Ces hommes font face entre autres à des accusations de trafic ou de complot.

Au palais de justice de Rimouski, neuf des personnes accusées sont passées devant le juge, dont Sébastien Hudon, qui a renoncé à son enquête sur remise en liberté et restera détenu jusqu'à la fin des procédures.

Dans les huit autres dossiers entendus à Rimouski, les enquêtes sur remise en liberté ont été reportées au 27 et au 28 février.

Parallèlement, au palais de justice de Percé, le madelinot Henri Martinet a été remis en liberté. Il sera de retour devant le juge le 4 mars.

Par ailleurs, la Sûreté du Québec (SQ) confirme qu'elle est toujours à la recherche de David Dumais, 39 ans, qui réside à Rimouski.

La SQ a arrêté 32 personnes, le 14 février dernier, relativement à un réseau de vente et de distribution de drogue dans le cadre de l'opération Oursin.

D'après les informations d'Ariane Perron-Langlois

Bas-Saint-Laurent

Drogues et stupéfiants