•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le SPO lance une ligne 1-800 contre la traite de personnes

Une personne appuient sur l'écran d'un téléphone intelligent.
Les victimes de la traite de personne pourront obtenir de l'aide au 1-800-292-1168. Photo: iStock / Blackzheep
Radio-Canada

Le Service de police d'Ottawa (SPO) a inauguré, mercredi matin, la mise en service d'une nouvelle ligne 1-800 pour apporter du soutien et de l'aide aux personnes prisonnières du cycle de la traite de personnes.

Les victimes peuvent désormais entrer en contact avec l'Unité de lutte contre la traite de personne du SPO en composant le 1-800-292-1168, sans frais. Dès lors, elles pourront obtenir de l'aide pour se sortir de la situation dans laquelle elles se trouvent, et ce, partout au Canada.

Cette initiative est une mesure d'aide pour les victimes de la traite de personnes liée au commerce du sexe. Ces dernières sont souvent promenées d'une ville à l'autre au long du couloir Montréal-Toronto, peut-on lire dans un communiqué du SPO.

Je doute que la plupart des résidents d'Ottawa soient conscients de la prévalence de la traite de personnes ici même. En tout temps, l'on retrouve au moins un travailleur ou une travailleuse du sexe dans chacun des hôtels de la ville, a indiqué le sergent Damien Laflamme, responsable de l'unité.

M. Laflamme a également souligné l'importance de collaborer avec les hôtels et les groupes de divertissements pour former le personnel de première ligne.

Entre 2009 et 2016, le nombre d'affaires de traite de personnes déclarées à la police n'a cessé d'augmenter au Canada, selon Statistique Canada. La province de l'Ontario fait d'ailleurs bien mauvaise figure alors qu'on y a rapporté 723 cas, soit 65,8 % des infractions.

À titre comparatif, le Québec a comptabilisé 149 infractions pour la même période de temps.

Le 22 février, on soulignera la Journée nationale de sensibilisation à la traite de personnes à l'hôtel de ville d'Ottawa, entre 8 h 30 et 11 h 45.

Une conférence sur les étapes de changements pour venir en aide aux victimes sera donnée par Carly Kalish, la directrice générale des Services aux victimes de la région de Durham. Le SPO sera également présent.

Ottawa-Gatineau

Traite de personnes