•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Étudier tout en travaillant comme enseignant à Fermont et à Havre-Saint-Pierre

Le projet Nos forêts chantées à l'école Jean-du-Nord de Sept-Îles
Une classe de l'école Jean-du-Nord de Sept-Îles Photo: Radio-Canada
Jean-Louis Bordeleau

Les gestionnaires des commissions scolaires sont confrontés à une sérieuse pénurie d'enseignants. Pour y remédier, l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) forme, à Sept-Îles, une première cohorte du baccalauréat en enseignement préscolaire et primaire adaptée aux besoins bien particuliers de la Côte-Nord.

Dès cet automne, des étudiants de Sept-Îles, de Havre-Saint-Pierre et de Fermont pourront suivre une formation dans leur ville, à temps partiel.

L'objectif est de leur permettre de concilier le travail et les études. Ce que les commissions scolaires nous ont demandé, c'est de laisser au moins trois jours semaine de libre aux étudiants pour qu'ils puissent, dès le début de la formation, travailler dans les écoles, explique la directrice du module d’enseignement préscolaire primaire, Nadia Cody. Donc, les cours se donneront sur deux jours, les soirs, les fins de semaine, en sessions intensives.

Tout ça permettra aux commissions scolaires de la Côte-Nord de souffler un peu, puisqu'elles peinent à trouver suffisamment de personnel qualifié depuis un bon moment.

Une fenêtreLes statistiques révèlent que les programmes d'enseignement de l'Université du Québec à Rimouski forment moins de diplômés qu'avant. Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Malgré tous les efforts de recrutement, il arrive parfois qu'au mois d'août, on cherche encore des enseignants pour prendre des charges de cours, concède la directrice des ressources humaines à la Commission scolaire de la Moyenne Côte-Nord, Annick Dupuis.

La mise en place de ce programme nécessitera d’importants investissements, qui sont toutefois nécessaires pour donner un coup de main aux écoles de la Côte-Nord.

Alexandre Cloutier au micro de Radio-CanadaAlexandre Cloutier, vice-recteur aux partenariats et secrétaire général pour l'UQAC Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Ce n’est pas sous l’angle financier qu’on aborde les choses, c’est sous l’angle de notre responsabilité et de notre devoir social.

Alexandre Cloutier, vice-recteur aux partenariats et secrétaire général pour l'UQAC

La nouvelle formule permettrait aussi de retenir des travailleurs dans la région.

Nadia Cody, directrice du module d’enseignement préscolaire primaireNadia Cody, directrice du module d’enseignement préscolaire primaire Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

En étudiant dans la région, dans leur région d'origine, les chances pour les enseignants [d'y] demeurer sont probablement plus grandes.

Nadia Cody, directrice du module d’enseignement préscolaire primaire

La période d'inscription n'est pas commencée, mais déjà 30 à 40 personnes auraient signalé leur intérêt à faire partie de la première cohorte. L'Université évoque déjà la possibilité d'offrir la formation à Blanc-Sablon pour les prochaines années.

Avec les informations de Laurence Royer

Côte-Nord

Éducation