•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • Inquiet pour le financement du tramway, Labeaume évoque un retard du projet

    Le maire Labeaume parle du financement du tramway
    Louis Gagné

    Régis Labeaume craint qu'une dispute entre Québec et Ottawa retarde la construction du tramway. Il les exhorte à mettre fin à toute ambiguïté en s'engageant dès maintenant à financer la totalité du projet.

    En entrevue avec l’animateur du Téléjournal Québec, Bruno Savard, le maire a indiqué mercredi que les deux paliers de gouvernement ne s’entendaient pas sur la façon d'utiliser les sommes qui ont été réservées pour financer des projets de transport collectif au Québec.

    Selon Régis Labeaume, la part des subventions allouée au prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal et au Réseau express métropolitain serait au cœur de la dispute.

    « L'argent est disponible pour le transport structurant au Québec, mais là, Montréal va chercher une bouchée beaucoup trop grosse. Il n'en reste plus aux autres. C'est là où est le désaccord. Je leur souhaite de régler ça vite parce que nous, on commence à être impatients », lance-t-il.

    C'est bien achalant [...] J'ai envie que tout le monde leur dise : "Écoutez, c'est pas vrai qu'on va faire les frais d'une dispute fédérale-provinciale encore une fois." On n'a pas le goût de ça. C'est vraiment pas nécessaire.

    Régis Labeaume, maire de Québec
    Esquisse du réseau structurant de transport en commun de la Ville de QuébecLa ligne de tramway se rendra jusqu’au secteur Louis XIV, dans le nord de la ville. Photo : Ville de Québec

    « On ne peut pas retarder »

    Régis Labeaume assure que le projet de réseau structurant de transport en commun n’est pas en péril, mais laisse entendre qu’il pourrait être retardé si la question du financement n’est pas réglée rapidement.

    « Non, il n'est pas en péril. Je veux juste m'assurer qu'il ne soit pas retardé. Ma peur, c'est [ça] parce qu’on ne peut pas retarder, on est prêts. »

    Régis Labeaume dit entretenir de « très bonnes relations » avec les deux paliers de gouvernement. Il a d’ailleurs salué le travail du ministre québécois des Transports, François Bonnardel, et du ministre fédéral de l'Infrastructure et des Collectivités, François-Philippe Champagne.

    « Pour eux, ça va se faire. Ils ont les argents chacun de leur côté, mais là, il y a une dispute fédérale-provinciale sur l'utilisation des sommes puis dans quel budget on va chercher l'argent du tramway », a réitéré le maire.

    Le gouvernement fédéral s’est engagé à investir 7,5 milliards de dollars dans des projets d'infrastructures au Québec d'ici les 10 prochaines années. Sur cette enveloppe, une somme 5,2 milliards est réservée aux projets de transport collectif.

    Dossier sous analyse

    Le ministre François-Philippe Champagne n’a pas voulu commenter la sortie du maire Labeaume. Son directeur des communications, Pierre-Yves Bourque, soutient que le que le dossier suit son cours.

    « Je tiens à rappeler que le dossier du réseau de transport structurant est sous analyse. On a toujours dit qu'on serait au rendez-vous pour le tramway de Québec. »

    Au moment de rédiger ces lignes, le bureau du ministre des transports, François Bonnardel, n’avait pas encore répondu à notre demande d’entrevue.

    Avec la collaboration d’Olivier Lemieux

    Québec

    Transport en commun