•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Overwatch League : Montréal accueillera le club-école de Toronto

Des partisans rassemblés dans un stade regardent la finale de la première saison de l'Overwatch League.

Six nouvelles équipes se sont jointes à l'Overwatch League en 2019, dont le Defiant de Toronto.

Photo : La Presse canadienne / Mary Altaffer

La Presse canadienne

Le club-école du Defiant de Toronto à Overwatch sera le Rebellion de Montréal, a annoncé l'équipe mardi.

Overwatch est un jeu vidéo compétitif conçu par Blizzard Entertainment dont la ligue professionnelle connaît beaucoup de succès depuis son lancement, en 2018.

L’équipe montréalaise évoluera dans l’Overwatch Contenders League, la ligue des aspirants.

Ses membres seront hébergés à Montréal, dans la première maison de joueurs professionnels de sports électroniques au Québec, d’après le Defiant. La maison sera à la fois le logement et le site d’entraînement des joueurs et des entraîneurs.

Le Rebellion appartient à OverActive Media, qui est également propriétaire du Defiant en partenariat avec Mirage Electronic Sport, une entreprise québécoise qui s’occupera du perfectionnement des joueurs.

La formation sera composée de Shayne « Chayne » La Rocque de Gatineau, des Américains Anthony « Goliath » Pietro et Joshua « Tensa » Small, du Brésilien Estevao « Hooey » Gama, du Danois Nikolai « Nagga » Dereli, du Belge Andreas « Logix » Berghmans et du Mexicain David « Nomy » Ramirez.

L’équipe d’entraîneurs sera formée de Chris « Dream » Myrick et d’Alex « byZenith » Ames. Brian « Blizzard » Childers agira comme directeur général.

Un stade à Montréal

« Nous sommes particulièrement fiers des origines et des compétences diverses des joueurs de notre nouvelle équipe, et puisque nos joueurs vivront et joueront au Canada, nous voulons être une inspiration pour les prochaines générations d’athlètes du sport électronique », a indiqué dans un communiqué Yannick Babin, président de Mirage Electronic Sport.

Mirage Electronic Sport a été fondée en 2017 pour aider les athlètes du sport électronique à atteindre le niveau des professionnels.

Le Defiant de Toronto a défait les Outlaws de Houston par un pointage de 3 à 2 vendredi dernier, dans ce qui constituait le premier match de l’équipe canadienne d’expansion de l’Overwatch League. Les Titans de Vancouver, l’autre équipe canadienne qui s'est jointe à la ligue cette année, ont blanchi le Dragon de Shanghai 4 à 0 lors de leur match inaugural samedi.

La Contenders League, dont fera partie le Rebellion de Montréal, a des circuits régionaux en Amérique du Nord, en Australie, en Chine, en Corée du Sud, dans la région du Pacifique et en Amérique du Sud. Il s’agit de la dernière étape avant d’atteindre l’Overwatch League.

Le calendrier de cette ligue des aspirants est divisé en deux saisons, la première débutant le 25 février. OverActive Media affirme que les matchs de la deuxième saison du Rebellion se dérouleront au centre-ville de Montréal, à l’Esports Central Arena, le premier stade de sports électroniques de la métropole québécoise.

Les matchs seront diffusés en ligne, en français et en anglais.

Oiseau et fleur de lys

Le logo du Rebellion est un oiseau représentant « la liberté évoquée par son vol émancipateur », affirme l’équipe. L’oiseau est dessiné en forme de « M » pour créer un lien avec Montréal.

Le logo du Rebellion de Montréal, composé d'un oiseau rouge stylisé et d'une fleur de lys blanche.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le logo du Rebellion de Montréal.

Photo : Rebellion de Montréal

Le tout est complété par une fleur de lys, afin que le logo transmette « un message unifiant pour la nouvelle franchise de sports électroniques canadienne : une rébellion d’athlètes électroniques avec un fort sentiment d’appartenance et d’identité », ajoute le Rebellion.

« Notre partenariat avec Yannick [Babin] et son équipe pour lancer le Rebellion continue de démontrer notre engagement à agrandir la communauté d’Overwatch et des sports électroniques à la grandeur du pays », a expliqué Chris Overholt, président-directeur général d’OverActive Media.

« Notre objectif ici est d’étendre la communauté des partisans du Defiant de Toronto au Québec et dans l’est du Canada en plus de tracer un chemin vers [le niveau] professionnel pour les joueurs canadiens », indique M. Overholt.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Jeux vidéo

Techno