•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inquiétude des producteurs forestiers du sud du Québec

Un producteur forestier en forêt

Le Syndicat des producteurs forestiers du sud du Québec manifestera mercredi.

Photo : Radio-Canada / Ariane Perron-Langlois

Radio-Canada

Plus d'une centaine de producteurs forestiers manifesteront en fin d'avant-midi mercredi devant l'hôtel Le Président de Sherbrooke où des audiences de la Régie des marchés agricoles et agroalimentaires du Québec ont lieu. Ils craignent un changement des règles du jeu dans la vente du bois de sciage.

Cette audience est en lien avec un litige qui oppose l'entreprise Domtar, l'Association de défense des producteurs forestiers et le Syndicat des producteurs forestiers du sud du Québec.

Les parties ne s'entendent pas sur le fait que l'exclusivité de la vente du bois de sciage soit donnée au Syndicat des producteurs forestiers du sud du Québec. De son côté, Domtar souhaite voir elle-même à la vente de bois qui est coupé sur ses terres.

« Le principal point, c'est le pouvoir des producteurs d'organiser la mise en marché comme ils le souhaitent. Au Québec, on a ce droit depuis 1956. On a traversé toutes les étapes légales pour pouvoir arriver à la mise en marché de manière collective. C'est ça qu'on nous conteste. Le règlement est approuvé depuis 1994 et l'industrie, avec Domtar en tête, conteste ce droit-là. Pour nous, c'est totalement injustifié », soutient le président du Syndicat des producteurs forestiers du sud du Québec, André Roy.

Pour ce dernier, il ne fait aucun doute qu'un tel règlement a sa raison d'être. « On a perdu, depuis les années 1990, au moins 50 % des usines de sciage au Québec. On assiste à une concentration. Qui dit concentration, dit augmentation du pouvoir des scieurs alors que les producteurs demeurent divisés. Il est temps de les rassembler et de négocier collectivement les conditions. Sinon, on va perdre des revenus et des producteurs. C'est l'anarchie, le bordel dans tout ça. On veut organiser la mise en marché de manière efficace. »

Des producteurs forestiers de partout au Québec seront présents à cette manifestation puisque la décision de la Régie pourrait avoir des impacts ailleurs en province.

Estrie

Industrie forestière