•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet de minicentrale Manouane Sipi renaît

Une main pointe une rivière sur une carte.
Projet de minicentrale hydroélectrique Manouane Sipi, en Haute-Mauricie, a été annulé en 2013 par Québec. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le projet Manouane Sipi, qui prévoit la construction d'une minicentrale hydroélectrique en Haute-Mauricie, est relancé.

Hydro-Québec a donné son feu vert à la Ville de La Tuque et à la communauté de Wemotaci, qui sont partenaires avec l'Entreprise Kruger.

Le projet a été annulé, puis relancé à quelques reprises au cours des années, mais l’actuel maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay, assure que cette fois-ci est la bonne.

On est bien fiers, on est fébriles, c’est une bonne nouvelle pour la Ville de La Tuque.

Pierre-David Tremblay, maire de La Tuque

Le maire affirme que la question du contrat d’électricité avec Hydro-Québec, une pièce importante de l’entente, a été réglée, ce qui permet au projet d’aller de l’avant.

Pour écouter l’entrevue de Pierre-David Tremblay à l’émission Facteur matinal, cliquez ici.

Le projet avait été annulé par le gouvernement péquiste en 2013 parce qu'Hydro-Québec avait des surplus d'électricité et avait estimé qu'il n'était plus rentable.

La minicentrale de 22 mégawatts sera branchée au réseau d’Hydro-Québec. Pierre-David Tremblay souhaite qu’elle soit en fonction dès 2024.

Sur 40 ans, le projet devrait permettre aux communautés de Wemotaci et de La Tuque de percevoir 60 millions de dollars chacune.

Les coûts de constructions sont évalués à 100 ou 110 millions de dollars, mais Pierre-David Tremblay assure que c’est l’entreprise Kruger qui assure la majeure partie du risque financier dans ce projet. La Ville de La Tuque et Wemotaci ont immobilisé 8 millions de dollars pour la réalisation du projet.

Des audiences du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement, le BAPE, devraient se tenir en amont, mais Pierre-David Tremblay n’y prévoit pas de problème.

Un monteur de ligne pour La Tuque

Le maire précise également s’être entendu avec Hydro-Québec pour améliorer les services pour sa région. La Ville a souvent déploré les pannes de courant fréquentes qui prennent du temps à se résorber.

Pierre-David Tremblay assure que les délais d’intervention seront améliorés, puisqu’Hydro-Québec a consenti à l’ajout d’un monteur de ligne pour la région. Toujours selon l’élu, la société d’État va également reprendre les travaux d’entretien préventif du réseau dans le secteur.

Mauricie et Centre du Québec

Économie