•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec solidaire refonde sa base dans Duplessis

Un autobus orange. On y lit «Au Québec, c'est par la gauche qu'on se dépasse». On y voit la co-porte-parole de Québec Solidaire, Manon Massé, de dos.
Une des affiches de Jean-Guillaume Blais est reproduite à l'arrière de l'autobus de Québec solidaire. Photo: Jean-Guillaume Blais
Jean-Louis Bordeleau

L'association de Québec solidaire dans Duplessis tenait mardi soir son assemblée de fondation à Sept-Îles. Une dizaine de militants y étaient rassemblés pour choisir qui ferait partie du conseil de coordination pour l'est de la Côte-Nord.

Le parti a déjà eu une association active dans Duplessis, mais celle-ci avait été dissoute, faute d'activité. Lors de la dernière campagne électorale, la candidate solidaire Martine Roux avait récolté 12,38 % des voix.

Le coordonnateur du comité provisoire dans la circonscription, Maxime Maheu-Moisan, explique que cette association sert à préparer le terrain à une campagne électorale, trouver des militants, des membres, du monde qui sont prêts à s'impliquer et à donner du temps. C'est un travail de longue haleine qui doit se faire bien avant les campagnes électorales en tant que telles.

Par cette renaissance, les militants du parti de gauche espèrent convaincre plus de Nord-Côtiers de rejoindre leurs rangs. Les enjeux liés aux droits des travailleurs et à l'environnement pourraient refléter les préoccupations des Nord-Côtiers, selon Maxime Maheu-Moisan.

Je crois que les Nord-Côtiers aiment beaucoup le territoire. Ils sont attachés à la Côte-Nord. Il y a une fibre environnementale dans la mesure où on veut garder nos espaces sains. Ça peut être une chose qui rejoint la population, suggère-t-il.

[On crée] des associations locales pour contribuer au parti, à sa plateforme et à ses débats d'idées, énumère le coordonnateur du comité provisoire. C'est aussi pour donner les couleurs des régions dans lesquelles on est au parti.

Avec les informations de Djavan Habel-Thurton

Côte-Nord

Politique provinciale