•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Surveillance policière accrue dans les sentiers de motoneige

Un motoneigiste sur un sentier.
La SQ a effectué une opération de surveillance des sentiers récréotouristiques ce week-end. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Une soixantaine de policiers ont procédé à une opération de surveillance des sentiers récréotouristiques durant le week-end en Estrie, au Centre-du-Québec et en Montérégie.

Selon un bilan présenté par la Sûreté du Québec, il y a eu interceptions de 950 conducteurs de motoneiges et de VTT. Près de 70 constats d'infraction ont été rédigés pour différentes offenses comme le non-respect de la limite de vitesse.

Aussi, 90 avertissements ont été distribués et un homme a été arrêté. Les policiers disaient avoir des raisons de croire qu'il conduisait son véhicule avec les capacités affaiblies par l'alcool.

Cette opération qui fait partie d'une série d'interventions. Elle s'est faite en collaboration avec la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec.

La Sûreté du Québec avise que d'’autres opérations semblables sont à prévoir au cours des prochaines semaines.

Rappel de la réglementation concernant la sécurité à motoneige :

  • La circulation en motoneige est interdite sur les chemins publics sauf en cas d’exception, notamment aux endroits prévus par une signalisation.
  • La limite de vitesse maximale en sentier est de 70 km/h.
  • Les motoneigistes sont soumis aux mêmes lois que les automobilistes en ce qui concerne la capacité de conduite affaiblie par la drogue, l’alcool ou une combinaison des deux.
  • Se référer au club de motoneiges local pour connaître les heures de circulation.

Estrie

Motoneige