•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police renforce sa présence autour du centre d'injection supervisé de Calgary

Un homme s'injecte de l’héroïne.
La police de Calgary augmentera son nombre d'effectifs autour du centre d'injection supervisé Sheldon Chumir Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La police de Calgary augmentera son nombre d'effectifs autour du centre d'injection supervisé Sheldon Chumir situé au centre-ville pour remédier au problème de criminalité.

Cette annonce survient deux semaines après que Santé Canada ait renouvelé le permis du site pour un an à condition que le quartier devienne plus sécuritaire.

Environ 10 agents de police seront redirigés près du seul site d'injection supervisée de la métropole. Des ressources venant d'autres districts seront aussi redéployées dans ce secteur.

Le but est de renforcer la sécurité dans cette partie de la ville.

Le corps de police avait révélé fin janvier une hausse de 47 % d'actes criminels autour du centre Sheldon Chumir.

Selon le chef par intérim de la police de Calgary, Steve Barlow, la stratégie est de rehausser la visibilité de la police dans le quartier.

« Nous ne voulons pas que les agents deviennent des sentinelles dans le quartier. Nous voulons qu'ils soient engagés et qu’ils se déplacent dans la communauté », prévient l'enquêteur, Rob Davidson.

Santé Canada qui a renouvelé le permis du site d'injection réévaluera la situation dans trois mois.

Alberta

Drogues et stupéfiants