•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'entreprise montréalaise qui veut poursuivre Justin Bieber devra le faire en Californie

Justin Bieber, microphone à la main, chante sur scène lors d'un concert.
Justin Bieber Photo: Getty Images / Mike Windle
Radio-Canada

Le litige entre Justin Bieber et l'entreprise montréalaise Team Productions devra se régler devant un arbitre en Californie, ont tranché trois juges de la Cour d'appel du Québec.

Le chanteur canadien se disait lié par un contrat selon lequel tout litige serait traité devant un arbitre en Californie. L'entreprise Team Productions n'était pas d'accord et souhaitait pouvoir intenter sa poursuite au Québec, mais la Cour supérieure s'était rangée du côté du chanteur en mars 2017.

La Cour d'appel a validé le jugement du tribunal de première instance à la fin du mois de janvier dernier.

En entrevue, mardi, l'avocat Karim Renno de Team Productions s'est dit déçu par la décision de la cour, mais il a assuré que l'entreprise irait malgré tout en Californie pour défendre ses droits.

Il s'agit d'une question de procédure, le tribunal ne s'étant pas prononcé sur le fond de l'affaire, qui remonte à l'été 2015.

À l'époque, Justin Bieber et Team Productions avaient signé un contrat, selon lequel le chanteur populaire devait participer à un événement au Beachclub de Pointe-Calumet au mois d'août 2015. Justin Bieber avait toutefois annulé sa présence à la dernière minute, affirmant que le promoteur avait « rompu son contrat et menti », dans un message sur Twitter.

Team Productions souhaite depuis poursuivre l'artiste pour diffamation, affirmant que sa réputation a été « détruite » par le tweet de Justin Bieber.

Avec les informations de La Presse canadienne

Célébrités

Arts