•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pompiers de Saguenay en formation sur la rivière Chicoutimi

Deux pompiers couchés sur la glace tirent un troisième pompier qui fait la victime.
Les pompiers de Saguenay en exercice aux abords de la rivière Chicoutimi Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Une trentaine de pompiers de Saguenay sont en formation de maintien des compétences sur la rivière Chicoutimi jusqu'à jeudi. Ils sont soumis à différentes épreuves afin d'intervenir de manière efficace sur la glace.

Le mercure frôlait les - 20 degrés Celsius mardi matin sur le bord de la rivière Chicoutimi.

Une dizaine de pompiers ont révisé leurs techniques pour sortir une victime de l’eau.

Ils font des scénarios, comme s'ils étaient mal pris dans les eaux, pour aller les récupérer de façon sécuritaire et le plus rapidement possible.

Miguel Gagnon, chef aux opérations, Service de sécurité incendie de la Ville de Saguenay
Un pompier en entrevue à Radio-Canada. On voit trois pompiers qui marchent derrière lui.Le chef aux opérations au Service de sécurité incendie de la Ville de Saguenay, Miguel Gagnon, explique les différentes compétences que les pompiers doivent maintenir. Photo : Radio-Canada / Yves Bergeron

Les pompiers doivent maîtriser différentes méthodes d'intervention pour sortir une personne en détresse de sa fâcheuse position.

Il y a différentes techniques qui existent, souligne le lieutenant à la caserne d’Arvida, Éric Jacques. Il y a une technique [...] où c'est nous qui faut qui sortions [la victime] et, après ça, on l'amène tranquillement sur le rebord. Il y a d'autres techniques aussi, quand on n’est pas capables de la sortir, on demande l'aide de nos confrères qui sont un peu plus loin.

Ils doivent aussi savoir choisir la bonne technique en fonction de l'état de chaque victime.

C'est de bien réagir, de la façon qu'il faut. Si elle se débat, si elle est énervée, il y a des protocoles différents qu'il faut utiliser.

Jean-Michel Simard, pompier

Les casernes de La Baie et d'Arvida ont développé une spécialité en sauvetage nautique et, par conséquent, en sauvetage sur glace.

24 heures sur 24, 365 jours par année, il y a des pompiers qui peuvent intervenir rapidement pour des citoyens qui seraient mal pris sur la glace compte tenu du grand nombre de plans d'eau qu'on a sur la région.

Miguel Gagnon, chef aux opérations Service de sécurité incendie de la Ville de Saguenay

En hiver, on a le site des cabanes à La Baie ou au Lac-Kénogami. Toutes des activités qui se passent sur la glace en hiver, bien on est en mesure de donner ce service-là à la population, ajoute Miguel Gagnon.

Les pompiers doivent s'exercer dans les mêmes conditions que celles auxquelles ils pourraient faire face lors d'une intervention d'urgence.

Quatre pompiers en exercice. Deux sont sur la glace, deux sont dans l'eau. Même si l'eau est glaciale en ce mois de février, les pompiers portent des habits conçus pour le sauvetage. Photo : Radio-Canada

Dans ce vêtement-là, on n'a pas froid [...] Dans l'eau, on n'a pas froid et à l'extérieur non plus. On est bien habillés.

Éric Jacques, lieutenant à la caserne d'Arvida

Les pompiers de Saguenay sont appelés à intervenir une dizaine de fois sur la glace chaque hiver.

Saguenay–Lac-St-Jean

Sauvetage