•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Revitalisation du parc du presbytère de Matane

Parc du presbytère à Matane
Des arbres fruitiers seront plantés dans le parc du presbytère à Matane cet été et un parc pour les aînés y sera aménagé. Photo: Radio-Canada / Joane Bérubé
Joane Bérubé

La Ville de Matane investira 235 000 $ dans le réaménagement du parc du presbytère au cours des prochains mois.

La Municipalité a obtenu récemment une subvention de 100 000 $ pour la construction d’un parc pour les aînés.

Cet aménagement viendra s’ajouter au verger qui sera planté au cours de l’été dans le cadre du budget participatif de la Ville.

Ce projet de verger avait été choisi par les Matanais à l’issue d’un vote l’automne dernier. Un montant de 35 000 $ avait été réservé pour ce premier projet.

Le parc destiné aux aînés, dont la facture totalisera 200 000 $, s’intégrera au verger, explique le maire de Matane, Jérôme Landry. Il s’agit d’un aménagement urbain, avec un mobilier, des espaces sous les arbres, décrit-il.

L’objectif pour la Ville est d'inciter les gens à occuper cet espace qui est peu fréquenté.

Le maire y voit d’ailleurs un élément majeur de la revitalisation du centre-ville. On attend les conclusions de la démarche avec Pierre Thibault, précise M. Landry. Ce parc fait partie de la réflexion. Ce qu’on veut, c’est d’inclure l’aménagement de cet espace dans celui des trois secteurs visés, l’embouchure de la rivière, le centre-ville et le parc des Îles.

Le futur design des lieux est en cours et sera présenté à la population.

Le verger serait situé au fond du parc, devant l’école Victor-Côté et le parc des aînés donnerait sur la rue Saint-Jérôme, en face de la bibliothèque. Ce qu’on regarde, c’est comment mieux proportionner les arbres fruitiers par rapport à l’espace et au mobilier urbain , précise M. Landry.

Les premiers arbres du verger seront plantés au printemps et à l’été. Le parc des aînés se greffera par la suite à ce premier aménagement.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Infrastructures