•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Alberta signe des contrats avec le CN et le CP pour transporter du brut par rail

Rachel Notley parle derrière un micro.
La première ministre albertaine, Rachel Notley, annonce l'achat de 4400 wagons pour transporter le pétrole par le rail. Photo: La Presse canadienne / Jason Franson
Radio-Canada

Le gouvernement albertain signe de nouveaux contrats avec les compagnies ferroviaires Canadien Pacifique (CP) et Canadien National (CN) pour transporter plus de pétrole par rail vers les marchés américains et internationaux. La province estime que l'investissement de 3,7 milliards de dollars dans ces contrats générera 5,9 milliards de dollars de revenus sur trois ans pour l'Alberta.

Les revenus nets sont donc estimés à 2,2 milliards de dollars.

Les contrats comprennent la location de 4400 wagons, a annoncé mardi la première ministre de l'Alberta, Rachel Notley.

Les expéditions ferroviaires commenceront à partir de juillet 2019 avec 20 000 barils prévus par jour pour atteindre 120 000 barils de brut par jour d'ici la mi-2020, selon le gouvernement provincial. En novembre dernier, Rachel Notley avait annoncé qu'elle achèterait 7000 wagons pour transporter ce même nombre de barils.

Le gouvernement prévoit ainsi de réduire de 4 $ US la différence de prix entre le baril de pétrole américain et canadien entre 2020 et 2022.

Les destinations spécifiques pour le transport du pétrole sont en cours de négociation, mais l'Alberta envisage notamment d'en vendre aux raffineries américaines du golfe du Mexique.

Bien que le transport de pétrole par chemin de fer ait établi des records pendant l'année 2018, des données de 2019 montrent une baisse évidente de l'activité. Les exportations ferroviaires de pétrole ont baissé de 25 % en janvier.

Selon le chef du Parti conservateur uni, Jason Kenney, il s'agit « encore » d'un geste qui montre que la première ministre ne travaille pas en faveur des pipelines. « Les néo-démocrates viennent de signer un gros chèque que les contribuables ne peuvent pas de se permettre de payer », dit-il.

Une méthode « sécuritaire »

La première ministre albertaine assure que les wagons respectent les dernières normes de sécurité. Elle affirme que l'acier utilisé pour les fabriquer est « plus épais » et que les wagons respectent tous les standards de protection thermique.

« Nous allons transporter ce pétrole ailleurs de façon sûre, tout comme s'il voyageait dans nos propres cours », a déclaré Rachel Notley.

Les wagons sont neufs, a déclaré la première ministre albertaine, qui dit faire confiance à ce que lui disent les experts en matière d'infrastructure ferroviaire.

Alberta

Industrie pétrolière