•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fort Frances veut la réouverture d’une usine de papier

L’usine de pâtes et papier Resolute à Fort Frances.
L’usine de pâtes et papier Resolute à Fort Frances a officiellement fermé en 2014. Photo: Capture d'écran - Google Street View
Radio-Canada

La municipalité de Fort Frances, dans le Nord-Ouest de l’Ontario, votera le 25 février sur une résolution qui demande à la compagnie Produits forestiers Résolu de permettre la vente d’une usine désaffectée et d’accéder aux réserves de bois de la forêt Crossroute.

Le conseil a tenu mardi soir une réunion spéciale d'environ deux heures pour discuter de la résolution et recueillir les commentaires de la population.

Selon le conseil Douglas Judson, le vote a été reporté au 25 février pour permettre à tous les conseillers de mieux se familiariser avec le dossier.

Le conseiller municipal de Fort Frances, Douglas Judson.Le conseiller municipal de Fort Frances, Douglas Judson. Photo : Twitter / Douglas Judson

Dans la résolution proposée, Fort Frances demande à Résolu de permettre aux acheteurs potentiels de discuter librement avec le gouvernement ontarien.

La fermeture de l’usine de pâtes et papier Résolu en 2014 a mis fin à 100 ans exploitation forestière à Fort Frances.

Près de cinq ans plus tard, M. Judson soutient que l’entreprise met des bâtons dans les roues des acheteurs potentiels.

En décembre 2018, l’entreprise Repap Resources a fait connaître son intention d’acheter l’usine désaffectée de la région pour reprendre l’exploitation forestière.

Toutefois, le règlement proposé soutient qu’un acheteur potentiel aurait informé la municipalité de Fort Frances que Produits forestiers Résolu a dressé des obstacles qui entravent l’accès au bois de la forêt Crossroute.

Ces obstacles incluent l’exigence que l’acheteur signe une entente de non-divulgation, qui l’empêcherait de communiquer avec les représentants du gouvernement – ce qui est nécessaire afin d’avoir accès à une source de bois, affirme le règlement.

On ne peut pas acheter une usine de pâtes et papier avec l’intention de l’exploiter […] si on ne peut pas avoir accès à la ressource, a déclaré le conseiller Judson.

L’entente de non-divulgation laisse le député provincial de la circonscription de Kenora–Rainy River, Greg Rickford, perplexe.

Greg Rickford devant un microphone.Le ministre de l'Énergie, du Développement du Nord et des Mines, Greg Rickford Photo : L'Assemblée législative de l'Ontario

Il me semble impossible pour les acheteurs potentiels de ne pas vouloir en discuter avec les représentants politiques, a affirmé M. Rickford, en entrevue avec CBC.

Résolu menace de poursuivre en justice

Dans une lettre datée du 11 février 2019, des avocats qui représentent Produits forestiers Résolu Canada ont accusé le conseil municipal de Fort Frances de libelle.

Le règlement contient de nombreuses affirmations fausses, trompeuses et diffamatoires, a écrit Andrew Carlson du cabinet d’avocat Davies Ward Phillips & Vineberg LLP.

Résolu se réserve le droit de poursuivre tous les droits et recours judiciaires contre le Conseil et/ou ses membres pour toutes publications, passées et futures, d’énoncés faux et diffamatoires, poursuit-il.

Toutefois, l'avocat ne précise pas quels énoncés sont faux.

De son côté, la municipalité se défend dans un communiqué de presse.

Le règlement proposé reflète notre devoir de protéger nos citoyens.

Conseil municipal de Fort Frances

Nous demeurons d’avis que le règlement proposé est approprié pour un gouvernement municipal, affirme le conseil.

Nord de l'Ontario

Industrie forestière