•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet des serres Toundra d’acquérir le presbytère de Saint-Félicien sème la grogne

Le bâtiment patrimonial
Le presbytère de Saint-Félicien Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La possibilité que le presbytère de Saint-Félicien soit vendu aux Serres Toundra fait bondir des citoyens. La compagnie a entamé des démarches pour acheter le bâtiment afin de loger ses travailleurs étrangers.

Le presbytère appartient toujours à la paroisse du secteur. La semaine dernière, une assemblée spéciale s’est tenue pour informer les paroissiens de ce projet.

Environ 150 personnes étaient présentes. Selon les informations obtenues, le mécontentement était palpable. Les citoyens ont demandé à ce que le bâtiment patrimonial soit redonné à la communauté.

C’est une bâtisse qui appartient à toute la population, c’est les gens de Saint-Félicien qui ont payé ça depuis la construction en payant leur dîme et maintenant c’est vendu à des intérêts privés sans que les gens soient consultés. C’est inacceptable, explique Jeannine Lavoie, l’une des opposantes à la vente.

Les serres Toundra assurent que si l’achat se conclut, le cachet patrimonial va demeurer.

Loger les travailleurs guatémaltèques

L’objectif de la transaction est de loger les travailleurs originaires du Guatemala qui sont embauchés aux serres.

L’entreprise estime que le centre-ville de Saint-Félicien va bénéficier des retombées économiques avec la présence d’employés dans le secteur.

Le groupe d’opposants considère toutefois que la ville a déjà investi amplement dans les Serres Toundra et que ces travailleurs sont peu enclin à encourager l’économie régionale puisqu’ils envoient presque la totalité de leur salaire dans leur pays.

Transaction à venir

Plusieurs étapes doivent être franchies avant que la vente soit conclue.

Oui on a un intérêt, mais il y a beaucoup de choses qu’il faut vérifier. Est-ce que c’est correct avec la ville? Est-ce que le service des incendies accepte? Est-ce que pour les normes de santé et de sécurité c’est correcte? Il y a encore beaucoup d’étapes en franchir, souligne Éric Dubé des serres Toundra

Si la transaction se concrétise, deux organismes devront déménager soient la Société d’histoire du Lac-Saint-Jean et la Société Saint-Vincent de Paul.

Saguenay–Lac-St-Jean

Société