•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un emprunt de 5,1 M$ à Saint-Denis-de-Brompton soulève des questions

Panneau indiquant la rue Véronique
La rue Véronique à Saint-Denis-de-Brompton doit être refaite. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Des citoyens de Saint-Denis-de-Brompton s'opposent à un règlement d'emprunt de cinq millions de dollars nécessaires à la réfection de quatre rues. Un registre est tenu mardi à ce sujet.

Les rues des Sables, Véronique, Tomy et un tronçon de la rue Mont-Girard Sud dans le secteur du lac Montjoye doivent être refaits selon les élus. Les autos tombent aux essieux quand ça fond. Surtout si on a un printemps rapide, c'est vraiment dégueulasse, soutient le maire de l'endroit, Jean-Luc Beauchemin.

Même si des citoyens jugent la dépense excessive, les élus soutiennent avoir choisi l'option la plus durable et la moins dispendieuse.

Cet emprunt aura un impact sur les taxes foncières. Pour une maison évaluée à 300 000 $, par exemple, la hausse atteindra 141 $ pour une facture annuelle à 2165 $.

Pierre Sasseville et Bertrand Fortier, deux citoyens opposés au projet, estiment que la facture est trop importante, et ce, peu importe les explications fournies par la Municipalité. Pourquoi prendre la facture la plus chère? Regardons les possibilités, avec les entrepreneurs locaux ce qui pourrait être fait pour corriger la situation, donne en exemple M. Fortier.

Quelles sont les priorités? Quand on n'a pas les moyens de payer des choses, on les retarde ou on tente de trouver une alternative. Nous demandons que ce soit géré en bon père de famille, ajoute M. Sasseville.

Ils invitent les résidents à venir signer un registre mardi pour forcer la Municipalité à tenir un référendum sur la question. Un référendum aura lieu si 224 personnes signent le registre.

Aussi tôt qu'on touche au niveau pécunier, on a cette contestation. Les gens ne sont pas toujours au courant de ce que ça comprend, nuance le maire.

Les projets d'envergure vont se multiplier dans cette municipalité qui connaît une importante croissance démographique. De 2008 à 2019, la population est passée de 3155 personnes à plus de 4300.

À court terme, la Municipalité veut déménager l'hôtel de ville et la caserne de pompier ne respecte pas les normes. Ces deux projets sont évalués pour le moment à sept millions de dollars.

On a toujours agrandi par en dedans. Présentement, on a été obligés de mettre une roulotte à l'extérieur pour y mettre des employés, donne en exemple le maire Beauchemin.

La tenue du registre a lieu jusqu'à 19 h mardi à l'hôtel de ville de Saint-Denis-de-Brompton.

Estrie

Politique municipale