•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Meurtre d’un prisonnier au pénitencier de Renous

Entrée du pénitencier à sécurité maximale situé à Renous
L'Établissement Atlantique, un pénitencier à sécurité maximale situé à Renous, au Nouveau-Brunswick Photo: Établissement Atlantique
Radio-Canada

Un prisonnier de 27 ans a été tué lundi au pénitencier de Renous, au Nouveau-Brunswick. La police traite la mort du détenu Calvin Kenny comme un homicide.

Calvin Kenny a été retrouvé gravement blessé dans sa cellule lundi, peu avant 10 h 30. Il a été amené à l’infirmerie, où son décès a été constaté. Avant de connaître sa peine, en 2017, Calvin Kenny avait soulevé la question des conditions difficiles de la vie derrière les barreaux.

Mon coeur est brisé, a écrit sur Facebook la soeur de M. Kenny, Kayla Grace.

La police étudie la piste d’un homicide. Une autopsie sera réalisée sur le corps de la victime afin d’élucider la cause du décès.

Originaire de Fermeuse, à Terre-Neuve-et-Labrador, l’homme de 27 ans purgeait une peine de 12 ans et demi au pénitencier de Renous, au Nouveau-Brunswick, pour le décès de Steven Miller en 2016. L'Établissement de l'Atlantique, à Renous, est un pénitencier fédéral à sécurité maximale.

Calvin Kenny est un des quatre hommes déclarés coupables dans le décès de Steven Miller en 2016, à Conception Bay South, à Terre-Neuve-et-Labrador. M. Kenny et Chesley Lucas ont été accusés de meurtre au premier degré, mais ils ont finalement plaidé coupables pour homicide.

En 2017, M. Kenny attendait sa sentence au Pénitencier de Sa Majesté de Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador. Dans une entrevue à CBC, il avait critiqué les conditions de détention dans la plus grande et la plus vieille prison de la province.

Nouveau-Brunswick

Crimes et délits