•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CN s'excuse pour son manque de communication après un déraillement

3e déraillement au Manitoba depuis septembre
Radio-Canada

Un éleveur de l'ouest du Manitoba affirme que le Canadien National (CN) s'est excusé de ne pas l'avoir appelé immédiatement après le déraillement de 37 wagons qui transportaient du pétrole.

Le déraillement a eu lieu tôt, samedi, sur la propriété de Jayme Corr, près de Saint-Lazare, à environ 300 km au nord-ouest de Winnipeg. Malgré un « écoulement partiel de pétrole », personne n’a été blessé.

L’éleveur s'est plaint, dimanche, que personne du CN ne l’avait averti du déraillement.

Dimanche soir, un responsable de la compagnie ferroviaire est entré en contact avec lui pour s’excuser et lui a proposé de faire une visite du lieu où s'est produit le déraillement lundi.

« Ce n’est pas plaisant de ne pas savoir ce qui se passe chez soi », raconte M. Corr.

Des équipes de nettoyage tentent de minimiser les effets de l’accident sur l'environnement.

J’étais heureux de me rendre là-bas pour voir ce qui se passait. On m’a expliqué le processus de nettoyage.

Jayme Corr

Le CN affirme qu'aucun hydrocarbure n’a été déversé dans la rivière Assiniboine.

« Le CN est désolé pour les ennuis causés par ce déraillement regrettable et souhaite remercier les premiers intervenants qui se sont rendus sur les lieux, écrivait lundi un porte-parole du CN. Aujourd'hui, le vice-président du CN, Sean Finn, s'est entretenu directement avec Jayme Corr, propriétaire du ranch situé près de Saint-Lazare, au Manitoba, où le déraillement s'est produit samedi matin, afin de déterminer la meilleure façon de réparer les dommages causés par le déraillement. »

Encore des préoccupations

Les problèmes de communication semblent être dûs à un malentendu. Le CN pensait qu'un représentant avait déjà pris contact avec M. Corr, alors que ce n'était pas le cas.

Le CN n'était pas en mesure de donner à l’éleveur une estimation du temps qu'il faudrait pour nettoyer les lieux.

Le déraillement de train, vu de loin : on voit des wagons empilés les uns sur les autres dans un champ recouvert de neige.Environ 37 wagons ont déraillé près de Saint-Lazare, dans l'ouest du Manitoba. Il n'y a pas eu de blessés, dit le Canadien National. Photo : Eyan Corr

Des tests environnementaux devront être faits pour déterminer s’il reste encore du pétrole dans le sol.

« Bien sûr, j'ai des inquiétudes, mais d'après ce qu'on m’a expliqué aujourd'hui, c'est un processus et il se poursuit jusqu'à ce que les résultats du test indiquent qu'il n'y a plus de pétrole dans cette zone », ajoute Jayme Corr.

Une enquête est toujours en cours pour déterminer la cause du déraillement.

Manitoba

Accidents et catastrophes