•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Haïti : les infirmières ontariennes de retour à Toronto

Huit femmes habilles en vêtements d'été sont assises à l'arrière d'une fourgonnette.
Tracey Hotta (au centre) et son équipe ont eu du mal à quitter Haïti en raison des manifestations antigouvernementales. Photo: Tracey Hotta
Rozenn Nicolle

Les six Ontariennes parmi les huit infirmières canadiennes qui étaient coincées en Haïti à cause des émeutes ont pu rentrer à Toronto, mardi, après une escale à Montréal.

Le groupe en mission humanitaire s'était retrouvé coincé à Grand-Goâve, à environ 60 kilomètres de la capitale, quand les premières émeutes ont éclaté à Port-au-Prince.

Les infirmières bénévoles ont dû noliser un hélicoptère pour se rendre à l'aéroport, à cause des différents barrages routiers.

Tracey Hotta de Thornhill dans la région torontoise qualifie leur départ de doux-amer. On n'aime pas laisser les Haïtiens dans un tel désespoir, dit-elle, mais on a fait tout ce qu'on pouvait et on y retournera.

L'une des infirmières se devait de rentrer au pays, pour renouveler un médicament d'ordonnance.

Parmi les huit infirmières, deux sont de Barrie, deux d'Ajax, l'une de Markham, une autre de Montréal et la dernière de Truro, en Nouvelle-Écosse.

Un drapeau canadien disposé par terre, sur l'herbe, et trois personnes autour. Le groupe de huit infirmières a disposé un drapeau du Canada pour permettre à l'hélicoptère qui doit venir les récupérer de mieux les repérer. Photo : Tracey Hotta

Avec les informations de CBC News

Toronto

Politique internationale