•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation pro-oléoducs au centre-ville d'Ottawa mardi

La police escorte des camionneurs.

Un convoi d'Albertains et d'autres résidents de l'Ouest en colère vont manifester à Ottawa mardi contre les politiques énergétiques et environnementales du gouvernement Trudeau.

Photo : Radio-Canada / David Richard

Radio-Canada

La patience sera de mise pour de nombreux automobilistes au centre-ville d'Ottawa mardi, puisque des dizaines de camionneurs vont forcer la fermeture de la rue Wellington devant le parlement entre les rues Kent et Elgin.

De mardi jusqu'à mercredi en fin d'après-midi, des camionneurs vont faire entendre leur mécontentement au premier ministre du Canada, Justin Trudeau, en actionnant tous en même temps leurs klaxons.

Le « tintamarre » est l'oeuvre de camionneurs propipelines United We Roll qui ont quitté Red Deer, en Alberta, jeudi dernier, pour un périple de plusieurs jours dont la destination finale est Ottawa.

Selon un des organisateurs, Glen Carritt, le message principal du groupe est la nécessité de construire « immédiatement » des oléoducs « pour accéder aux côtes et au reste du Canada ».

Les camionneurs s'opposent aussi à la taxe carbone, au Pacte mondial sur les migrations et au projet de loi C-69, qui veut revoir la manière dont sont approuvés les projets énergétiques par le gouvernement fédéral.

M. Carritt explique pourquoi les participants sont insatisfaits de la signature du Pacte mondial sur les migrations des Nations unies.

Les frontières doivent être contrôlées par le Canada et ses citoyens, et non pas par les Nations unies, précise-t-il.

Glen Carritt avait nommé son groupe le « convoi des gilets jaunes », mais il s'est ravisé après que le mouvement eut été lié à des gens propageant de la haine envers les musulmans et les immigrants.

Après réflexion, nous avons décidé de rendre ce convoi inclusif et en appui aux Canadiens d'abord et avant tout, a écrit M. Carritt sur la page de sociofinancement GoFundMe.

Certains camions arborent les gilets jaunes, mais M. Carritt insiste pour dire que le rassemblement est ouvert à tous ceux qui en ont assez du gouvernement fédéral, tant qu'ils ne sont pas violents.

Jason Corbeil, un autre organisateur de la manifestation, a renoncé à toute association avec un groupe de gilets jaunes de Sault-Sainte-Marie, qui disait faire partie du convoi. Le blogue d'un des organisateurs appelait à l'exécution de certains politiciens, parlait des immigrants comme des « sous-humains » et disait que les femmes ne devraient pas faire de politique.

M. Corbeil a assuré que le groupe n'incitait pas à la haine et voulait simplement unir les gens.

Le groupe autochtone Indigenous Solidarity Ottawa prévoit mener une contre-manifestation près de la colline du Parlement mardi. Les membres disent s'élever contre la rhétorique « pro-oléoducs, d'extrême droite et véritablement raciste ».

Impact sur les transports

La manifestation ambulante aura des conséquences considérables sur la circulation de la rue Wellington et des rues environnantes. Pour éviter le convoi de camions, OC Transpo et la Société de transport de l'Outaouais (STO) modifieront plusieurs trajets d'autobus.

Les autobus de la Société de transport de l'Outaouais ne desserviront pas les arrêts du centre-ville lors de la manifestation. Les débarquements se feront aux arrêts Wellington/Lyon et Rideau/Waller, en direction Ottawa. Seuls les arrêts temporaires de la rue Rideau près du supermarché Metro et à la Cour suprême seront desservis en direction de Gatineau.

Une carte avec des flèches qui indiquent les deux seuls arrêts desservis par la STO mardi.

STO : les débarquements se feront aux arrêts Wellington/Lyon et Rideau/Waller, en direction Ottawa. Seuls les arrêts temporaires de la rue Rideau près du supermarché Métro et à la Cour Suprême seront desservis en direction Gatineau.

Photo : Gracieuseté Société de transport de l'Outaouais

Le service d'autobus d'OC Transpo le long de la rue Wellington sera déplacé vers la rue Queen mardi et mercredi. Le circuit 12 commencera son service à partir de Metcalfe et Queen.

Présence policière

Le Service de police d'Ottawa (SPO) et le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) promettent d'être bien présents, lors de la manifestation. « Il y aura une équipe de policiers qui va assurer la fluidité de la circulation.

Les policiers seront présents aux abords des ponts provinciaux et dans les routes avoisinantes », a expliqué Renée-Anne St-Amant, de la police de Gatineau.

Ottawa-Gatineau

Politique fédérale