•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le fondateur de Huawei dénonce l'arrestation « politiquement motivée » de sa fille

Ren Zhengfei, fondateur et PDG de Huawei, lors d'une table ronde avec les médias, le 15 janvier, à Shenzhen dans le sud de la Chine.
Ren Zhengfei, fondateur et PDG de Huawei, lors d'une table ronde avec les médias, le 15 janvier, à Shenzhen dans le sud de la Chine. Photo: The Associated Press / Vincent Yu
Radio-Canada

Ren Zhengfei, fondateur du géant chinois des équipements télécoms Huawei, estime lundi dans une interview à la BBC que l'arrestation au Canada de sa fille, et directrice financière du groupe, Meng Wanzhou était « politiquement motivée ».

« En premier lieu, je m'élève contre ce que les États-Unis ont fait. Ce genre d'acte politiquement motivé n'est pas acceptable », dit-il dans l'interview accordée à la BBC.

Sa fille a été arrêtée le 1er décembre dans l'aéroport de Vancouver à la demande des États-Unis.

Libérée sous caution avec obligation de rester au Canada, elle a été inculpée notamment pour fraude bancaire et électronique visant à contourner les sanctions contre l'Iran et fait l'objet d'une procédure d'extradition vers les États-Unis.

Sa prochaine comparution en justice est fixée au 6 mars.

« Les États-Unis ne pourront d'aucune manière nous écraser », poursuit le fondateur de Huawei dans l'interview, la première donnée à une télévision internationale depuis l'arrestation de sa fille, précise la BBC.

« Si les lumières s'éteignent à l'Ouest, l'Est brillera encore, ajoute le fondateur de Huawei. Et si le Nord s'assombrit, il y a toujours le Sud. L'Amérique ne représente pas le monde. L'Amérique ne représente qu'une partie du monde. »

Le monde ne peut pas nous quitter, parce que nous sommes plus avancés. Même s'ils persuadent d'autres pays de ne pas utiliser temporairement [les services de Huawei], nous pouvons toujours réduire nos effectifs et devenir plus petits.

Ren Zhengfei

Un risque qu'il ne prendrait pas

Concernant les allégations d'espionnage en lien avec le gouvernement chinois, le fondateur de Huawei a déclaré sur les ondes de la BBC que c'est un risque qu'il ne prendrait pas.

« Nous n'allons pas risquer l'aversion de nos clients à cause de quelque chose comme ça. »

Notre société n'entreprendra jamais d'activités d'espionnage. Si nous avons de telles actions, alors je fermerai la société.

Ren Zhengfei

Avec les informations de Reuters, et BBC

Politique internationale

International