•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’histoire méconnue des Afro-Canadiens

Amadou Ba présente son manuscrit dans les studios de Radio-Canada.
Amadou Ba est l'auteur du livre « L'histoire oubliée de la contribution des esclaves et soldats noirs à l'édification du Canada ». Photo: Radio-Canada / Justine Cohendet
Justine Cohendet

L'histoire des Noirs au Canada est méconnue. C'est le constat que fait l'historien et chargé de cours à l'Université Laurentienne, Amadou Ba. Dans un ouvrage à paraître, il revient sur quatre siècles de présence afro-canadienne, de l'arrivée de Mathieu da Costa au 17e siècle, à la Seconde Guerre mondiale.

Comme beaucoup d’autres personnes, j’ai toujours pensé que les Noirs étaient des immigrants récents au Canada, raconte l’historien.

Originaire du Sénégal, Amadou Ba est arrivé au Canada en 2009. Lorsqu’il commence ses recherches, il est surpris d’apprendre que l’arrivée des premiers Noirs au pays remonte au début de l’exploration française.

Le premier Noir arrive au Canada à l’époque de Samuel Champlain, au cours de son premier voyage en 1605. Il s’agit de Mathieu da Costa.

Amadou Ba, historien

Deux siècles d’esclavage

L’historien constate également que l’esclavage est pratiqué en Nouvelle-France, puis par les Britanniques au cours du 17e et 18e siècle, jusqu’à son abolition par la Couronne en 1833.

À cette époque, les Afro-Canadiens étaient considérés comme des biens meubles que l’on pouvait vendre. Mais Amadou Ba déplore que cette histoire soit aujourd’hui méconnue du grand public.

On veut faire croire que l’esclavage c’est un phénomène américain et que ça n’a pas existé ici, explique-t-il.

Aurélie Lacassagne, entrevue à Radio-Canada Aurélie Lacassagne est professeure de sciences politiques à l'Université Laurentienne. Photo : Radio-Canada

Aurélie Lacassagne, professeure de sciences politiques, abonde dans le même sens.

Quand on parle des Noirs au Canada, on pense aux loyalistes qui sont arrivés au 19e siècle, aux esclaves [qui viennent des États-Unis] et au chemin de fer.

Aurélie Lacassagne, professeure de sciences politiques

Au début du 19e siècle, des esclaves afro-américains fuient leurs conditions et viennent se réfugier au Canada, aidés par des abolitionnistes.

Les Afro-Canadiens dans l’armée

Pour Amadou Ba, la participation des Afro-Canadiens aux guerres canadiennes est également oubliée.

Guerre de 1812Illustration de la guerre de 1812

De 1812 jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale, les Noirs ont été présents dans toutes les guerres canadiennes, explique-t-il.

Selon l’historien, l’armée était pour beaucoup d'Afro-Canadiens un moyen de s’affranchir de leur condition. Un constat partagé par Aurélie Lacassagne.

L’armée était vue comme un vecteur d’intégration, c'était une façon de prouver sa loyauté à l’État, estime-t-elle.

Les deux experts estiment qu'il est grand temps que cette histoire soit racontée dans les écoles.

Dans son ouvrage, Amadou Ba estime la communauté noire à 1,1 million de personnes au Canada. En Ontario, 5 % des habitants seraient Noirs. C’est à peu près la même proportion que la population franco-ontarienne, rappelle Aurélie Lacassagne.

Toronto

Histoire