•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ville française s'intéresse aux Jeux de la Francophonie de 2021

Ruth Marie Christelle Gbagbi, athlète de la Côte d'Ivoire en taekwondo, défile avec un drapeau des Jeux de la Francophonie.
Une athlète de la Côte d'Ivoire brandit le drapeau des Jeux de la Francophonie lors de la cérémonie d'ouverture de l'événement en 2017 à Abidjan. Photo: Reuters / Luc Gnago
Radio-Canada

Depuis le désistement du Nouveau-Brunswick, on ne sait toujours pas où se dérouleront les Jeux de la Francophonie en 2021, mais la ville de Nantes, dans l'ouest de la France, démontre de l'intérêt.

Il est trop tôt pour être très précis; nous avons fait part de notre intérêt et regardons avec les organisateurs dans quel cadre et à quelles conditions cela pourrait se réaliser. Pour autant, bien sûr, Nantes est très volontariste sur ce sujet, qui correspond à la fois à son savoir-faire en matière d'accueil de grands événements et à son fort engagement en faveur de la francophonie, explique Séverine Rannou, attachée de presse de la ville de Nantes.

La semaine dernière, le Conseil d'orientation du comité international des Jeux recommandait de relancer l'appel de candidatures de façon accélérée.

Au Québec, Sherbrooke a fait savoir la semaine dernière qu'elle pourrait déposer à nouveau sa candidature, à condition de ne pas dépasser la part du budget que la Ville s’était fixée, soit 5,5 millions $.

Québec et Ottawa ne s'entendent pas toutefois sur leur part respective des coûts à payer.

Nouveau-Brunswick

Francophonie