•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le prochain budget s'attaquera à la pauvreté et le changement climatique

La ministre des Finances de Colombie-Britannique Carole James lors du dépôt de son budget en septembre dernier.
La ministre des Finances de la Colombie-Britannique, Carole James. Photo: The Canadian Press / CHAD HIPOLITO
Radio-Canada

La ministre des Finances de la Colombie-Britannique, Carole James, entend déposer des initiatives sociales et environnementales dans son budget, qu'elle dévoilera mardi.

Une réduction de la pauvreté et des mesures contre le réchauffement climatique font partie de cette démarche.

« [Ce] sont des investissements pour une économie forte et durable », dit Mme James, qui veut rendre la vie des citoyens plus abordable et améliorer la qualité des services publics.

La ministre souligne que la Colombie-Britannique se démarque de plusieurs autres provinces dirigées par des gouvernements plus conservateurs, comme le Manitoba, l'Ontario et la Saskatchewan.

Un professeur de l’Université Royal Roads, à Victoria, David Black, rappelle que, si le Nouveau Parti démocratique (NPD) de l’Alberta perdait les prochaines élections, six des dix provinces du Canada seront dirigées par des gouvernements de centre droit.

« La Colombie-Britannique est désormais sous l’oeil des projecteurs en matière de gouvernance sociale-démocrate », note ce spécialiste en communication politique.

En effet, dit M. Black, plusieurs provinces dénoncent la taxe carbone et font des compressions dans les domaines de la santé et de l’éducation, alors que la Colombie-Britannique promet des places en garderie et embauche des enseignants.

Les néo-démocrates au pouvoir en Colombie-Britannique sont minoritaires à l’Assemblée législative, mais réussissent à gouverner la province grâce à l’appui du Parti vert.

Colombie-Britannique et Yukon

Politique provinciale