•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Importante saisie de drogue et d'armes à feu illégales à Toronto

Des armes saisies par les policiers.
Une enquête conjointe de l'escouade antidrogue de la police de Toronto et du Service de police d’Ottawa a mené à la saisie de sept armes à feu, de munitions et de drogue et à une arrestation. Photo: Radio-Canada / Myriam Eddahia
Myriam Eddahia

Une enquête conjointe des corps policiers de Toronto et d'Ottawa qui remonte au mois d'octobre a permis de saisir plus de 700 000 $ de drogues, six armes de poing, un fusil d'assaut, des munitions et 60 000 $ en argent comptant. Un homme a été arrêté. Deux autres sont recherchés par les policiers.

De la cocaïne, du fentanyl, de l'héroïne, de la marijuana sont les drogues qui ont été saisies dans le cadre de l'enquête « Project Moses » portant sur le trafic de drogue dans la grande région de Toronto.

  • 7 armes à feu
  • 1016 balles
  • 2,5 kg de cocaïne en poudre
  • 2 kg de marijuana
  • 1 kg de fentanyl
  • 500 g d'héroïne

La valeur de la drogue saisie est évaluée, sur le marché noir, à 700 000 $, estime l’inspecteur Steve Watts de l’escouade antidrogue de la police de Toronto.

Un fusil semi-automatique SKS, six armes de poing et 1016 cartouches ont aussi été saisis.

Un homme d’Ottawa, Nicholas Ortega, 42 ans, a été arrêté à Toronto en lien avec cette affaire.

Des mandats d'arrêt pancanadiens ont été lancés contre deux Torontois, Vincent Huang, 34 ans, et Daniel Siu, 33 ans.

Tout au long de cette enquête, de nombreuses adresses, dont des résidences, des cachettes et des véhicules, ont été identifiées comme étant sous le contrôle de trois personnes différentes, dit l'inspecteur de l’escouade antidrogue de la police de Toronto, Steve Watts.

Selon lui, il s’agit d’un groupe important du crime organisé.

Ces hommes ne sont pas des vendeurs de rue, a-t-il dit en conférence de presse à Toronto, lundi.

Les trois hommes font face à une trentaine de chefs d’accusation notamment pour possession d'armes à feu et possession de stupéfiants dans le but d'en faire le trafic.

Les mandats de perquisition les 14 et 15 février ciblaient entre autres les résidences et les véhicules de ces personnes, ajoute M. Watts.

Nous avions affaire à des véhicules et des meubles dans lesquels la drogue et les armes à feu étaient dissimulées.

Steve Watts, inspecteur de l’escouade antidrogue de la police de Toronto

S'ils ne se rendent pas, j'ai la conviction que nous pourrons les trouver et les arrêter, car des mandats d'arrestation sont en vigueur à l'échelle du pays, ajoute-t-il.

Nicholas Ortega comparaîtra devant le tribunal de l'ancien hôtel de ville de Toronto, le 20 février.

Drogues et stupéfiants

Justice et faits divers