•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bianca Boutin, la nouvelle candidate conservatrice pour Québec

Entourée de Gérard Deltell et Alupa Clarke,  Bianca Boutin a annoncé sa candidature dans la cuisine de sa résidence.
Entourée de Gérard Deltell et Alupa Clarke, Bianca Boutin a annoncé sa candidature dans la cuisine de sa résidence. Photo: Radio-Canada / Érik Chouinard
Radio-Canada

Dans la cuisine de sa résidence familiale, Bianca Boutin a officialisé sa candidature pour le Parti conservateur dans la circonscription de Québec.

L'annonce s'est faite en présence de quelques députés conservateurs de la région : Gérard Deltell, Pierre Paul-Hus et Alupa Clarke.

Bianca Boutin, déjà mère d’une fillette, est enceinte de son deuxième enfant.

Je suis maman, comme une bonne partie de la population, et j’avais envie de voir plus de femmes en politique. Je veux montrer que c’est possible en tant que mère de famille de faire de la politique.

Bianca Boutin

La candidate avait précédemment travaillé en politique provinciale pour le Parti libéral du Québec (PLQ). Elle avait été attachée de presse pour Lucie Charlebois, la ministre qui était responsable de la légalisation du cannabis au Québec.

Bianca Boutin décide maintenant de faire le saut directement en politique fédérale. « Je veux rapprocher les gens de la politique parce que souvent, et surtout en politique fédérale, les gens trouvent que les enjeux sont plus loin d’eux », prétend-elle.

Elle a remporté l’investiture pour la circonscription de Québec face à sa rivale, Annie Bernard, une enseignante de bureautique au Cégep de Lévis-Lauzon.

Circonscription difficile pour les conservateurs

La lutte de Bianca Boutin n’est pas gagnée d’avance. Québec est l’une des seules circonscriptions de la région, avec celle de Louis-Hébert, à avoir échappé aux conservateurs lors des dernières élections.

Le siège n’a d’ailleurs pas été occupé par un député de ce parti depuis 1993.

La circonscription est présentement détenue par Jean-Yves Duclos, le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social. La nouvelle candidate devra donc l’affronter en octobre, lors des prochaines élections fédérales.

Élections à l’horizon

Bianca Boutin se sent particulièrement bien représentée par les valeurs du Parti conservateur, notamment sur le plan fiscal et sur l’autonomie provinciale.

Pour moi, c’est vraiment essentiel qu’un pays gère ses finances de manière correcte et adéquate. Et pour un Canada uni, ça prend des provinces qui ont de la marge de manœuvre, ce n’est pas vrai que le Québec va se faire dire quoi faire par Ottawa.

Bianca Boutin

À huit mois des élections, les candidats conservateurs réunis dans la cuisine de Bianca Boutin n’ont pas raté l’occasion pour critiquer le gouvernement libéral de Justin Trudeau.

Sur l’affaire SNC-Lavalin, ils n’ont tout de même pas osé trop s’avancer, étant donné le mystère qui persiste. « Si M. Trudeau permet à Mme Raybould de parler, on va peut-être avoir des réponses », rétorque Pierre Paul-Hus, le député de Charlesbourg-Haute-Saint-Charles.

Les candidats ont aussi réaffirmé l’appui de leur parti pour le projet du troisième lien, profitant de l’hésitation des libéraux. « Nous, les conservateurs, on a une position très claire, nous sommes pour. Avec nous, ça va se faire », insiste Gérard Deltell, le député de Louis-Saint-Laurent.

Politique fédérale

Politique