•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dernière journée d’enquête pour la remise en liberté sous caution de Robert Steven Wright

Un homme aux yeux bleux
Robert Steven Wright a été arrêté le 11 décembre et accusé du meurtre au premier degré de Renée Sweeney. Photo: Facebook
Radio-Canada

L'audience sur la libération sous caution de Robert Steven Wright, accusé d'avoir tué la jeune Sudburoise Renée Sweeney il y a 21 ans, devrait se conclure aujourd'hui à Sudbury.

À la fin de cette troisième journée d’audience, le juge devrait décider si l’accusé pourra ou non jouir d’une liberté provisoire en attendant la tenue de son procès.

Les preuves recueillies par la police font l’objet d’un interdit de publication et empêchent les médias de donner plus de détails sur l’affaire.

L’homme de 39 ans a été arrêté le 11 décembre à l’Hôpital de North Bay, où il est technicien de laboratoire.

Renée Sweeney a été tuée le 27 janvier 1998, alors qu’elle travaillait dans un magasin de vidéos érotiques.

Renee SweeneyRenee Sweeney a reçu trente coups de couteau de son agresseur, selon la police. Photo : Radio-Canada / Police du Grand Sudbury

Lors de la première journée d’audience mardi, Robert Steven Wright paraissait fatigué.

Escorté de policiers, il est entré dans la salle d’audience en tenue civile, bien qu’il soit incarcéré à la prison de Sudbury depuis plus de deux mois.

Toutes les personnes qui assistent à l’enquête pour remise en liberté doivent se soumettre à une fouille au détecteur de métal.

La mort violente de Renée Sweeney a choqué la communauté.

Devanture du magasin où Renée Sweeney a été tuée.C’est dans ce magasin que Renée Sweeney a été assassinée il y a 21 ans. Photo : Police du Grand Sudbury

Les enquêteurs du Service de police du Grand Sudbury ont indiqué que l’accusé ne faisait pas partie de la liste des suspects des 20 dernières années.

Mais une information reçue en novembre 2018 a mené à son arrestation.

C’est la première fois que des preuves contre Robert Steven Wright sont présentées et testées devant les tribunaux.

Deux photos en noir et blanc côte à côte sur un tableau blanc.Des photos de l'homme accusé du meurtre de Renee Sweeney qui datent de la période où le meurtre a été commis. Photo : Radio-Canada / Maud Cucchi

En 2017, la police avait relancé son investigation, en dévoilant notamment un portrait-robot du suspect établi à partir de l’ADN.

Nord de l'Ontario

Crimes et délits