•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réouverture possible de l'usine de bouletage à Pointe-Noire

Des boulettes de fer
Des boulettes de fer Photo: Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau
Radio-Canada

À Sept-Îles, l'entreprise américaine Bedrock Industries pourrait acheter et relancer l'usine de bouletage de la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire, fermée il y a près de six ans.

Bedrock Industries et la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire ont signé une entente de principe au mois de janvier pour le redémarrage de l'usine de bouletage qui n'est plus en activité depuis 2013.

L'entreprise Bedrock Industries a également entamé des discussions avec le Syndicat des métallos pour négocier une convention collective. Selon le Syndicat, des travaux de réfection de l'usine pourraient commencer dès l'automne.

Cette reprise des activités pourrait créer de nombreux emplois à Sept-Îles.

C’est extraordinaire, s’exclame Nicolas Lapierre, coordonnateur régional au Syndicat des métallos.

Si l’opération est sur la même base qu’elle l’était en 2013, on parle de possiblement 170-175 emplois directs plus tous les emplois indirects chez les fournisseurs de produits et services qui vont graviter autour de l’usine de bouletage, prédit-il.

Nicolas LapierreNicolas Lapierre, coordonnateur régional du syndicat des Métallos, Côte-Nord et Est du Québec. Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Selon M. Lapierre, la nouvelle est inespérée. Il rappelle que la fermeture de l’usine en 2013 avait « donné un coup important » aux travailleurs de la région.

L'achat n'est toutefois pas encore confirmé et il y aurait certaines conditions à l'entente de principe. La Société du Plan Nord, qui mène les négociations, n'a pas répondu à notre demande d'entrevue.

Du côté de la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire, on dit que des études de marché et de faisabilité doivent être exécutées.

Dans la région, on a malgré tout bon espoir que la relance se concrétise.

Selon le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, les conditions sont favorables à l'attraction de nouveaux entrepreneurs comme Bedrock depuis la relance de Pointe-Noire par la Société du Plan-Nord, en mars 2016.

L’enjeu c’est d’avoir accès à du minerai, explique M. Porlier. Le fait d’avoir démocratisé la Pointe-Noire permet à un joueur comme ça d’arriver.

L'entreprise Bedrock n'émettra aucun commentaire pour le moment.

Avec les informations de Laurence Royer.

Côte-Nord

Industrie minière