•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Karine Gonthier-Hyndman n'est plus une « invisible »

La femme sourit.

Karine Gonthier-Hyndman lors de son passage à Tout le monde en parle

Photo : Radio-Canada / Karine Dufour

Radio-Canada

Si son visage vous disait quelque chose, mais que vous ne saviez pas vraiment qui elle était, la présence de Karine Gonthier-Hyndman à Tout le monde en parle a changé la donne. Désormais, elle ne passera pas inaperçue à l'épicerie.

La comédienne joue dans plusieurs séries, dont Like-moi, O' et Les Simone. Depuis le mois de janvier, on la voit aussi dans Les invisibles, la version québécoise d’Appelez mon agent.

Elle y joue le rôle d’une agente, Alexandra Martel. « C’est assez proche de la réalité. Évidemment, les situations ont été extrapolées, grossies et romancées, mais elles existent. »

Cette version a été écrite pour le Québec, qui n’a pas le même système de vedettes qu’en France. Elle est diffusée tous les lundis soirs sur les ondes de TVA.

La comédienne souligne que son agente actuelle, Karine Lapierre, l’a vraiment guidée et encadrée comme artiste. « Elle savait que cette série [Like-moi] allait avoir lieu, elle avait foi en mon potentiel comique, que je ne connaissais pas moi-même. Je savais que j’avais de l’humour, mais je ne savais pas que je pouvais l’exploiter comme actrice », dit Karine Gonthier-Hyndman, pour expliquer sa participation à la populaire série humoristique.

Karine Gonthier-Hyndman soutient que l’émission a donné naissance à sa carrière, et que l’auteur Marc Brunet est très rigoureux dans son écriture.

L’écriture a un souffle, l’écriture a une musique, c’est important de respecter l’écriture de Marc, sans quoi on dénature le texte et on ne sert pas l’humour. Lors des premiers tournages, je rentrais chez moi et je pleurais dans mon bain, car j’avais l’impression de ne pas être à la hauteur.

Karine Gonthier-Hyndman

Robert Charlebois semblait séduit par la comédienne et lui a avoué qu’il ne la connaissait pas. « Moi non plus je ne vous connaissais pas... Mais non, ce n’est pas vrai », a-t-elle répliqué du tac au tac.

Si son nom de famille vous dit quelque chose, en effet, son oncle est l’acteur James Hyndman. « Il a toujours été là pour m’appuyer. Ça fait du bien dans une famille d’avoir quelqu’un qui fait le même métier et qui comprend le trajet. James est quelqu'un qui a commencé à travailler tardivement dans sa carrière, comme moi. Ç'a été inspirant », a-t-elle souligné.

Une artiste singulière à la voix puissante

Si vous ne connaissiez pas l’artiste américaine LP, de son vrai nom Laura Pergolizzi, elle a fait une forte impression lors de son passage à Tout le monde en parle. Elle était présente à Montréal pour une série de concerts la semaine dernière.

Elle présente son spectacle Heart to Mouth Tour 2019.

La chanteuse LP

Photo : Avanti Groupe / Karine Dufour

C’est la sortie de la chanson Lost on You en 2016, de l'album du même titre, qui l’a propulsé à l’avant-scène. La chanson a généré plus de 237 millions de visionnements sur YouTube. Elle y raconte sa difficile rupture amoureuse.

Celle qui écrit les ruptures amoureuses les voit un peu comme des maladies.

Je pense qu’on en guérit comme d’une maladie. Ça requiert du temps et de la patience. Pour avoir vécu le deuil de mes parents, je crois que la peine d’amour, bien que différente, est similaire à certains égards. C’est une forme de mort qui nécessite un deuil et un certain temps.

L'artiste américaine LP

L’artiste écrit aussi pour plusieurs artistes dont Cher, Christina Aguilera et les Backstreet Boys. Sa plus grande fierté : la chanson Cheers (Drink to That) écrite pour Rihanna.

Un nouvel album pour Robert Charlebois

Lors de l'émission, Robert Charlebois a parlé de son nouvel album, Et voilà, qu’il décrit comme haut en couleur et fait sans drogue.

Pour la première fois depuis le décès de Réjean Ducharme, Robert Charlebois chante un texte de son ami. « Je crois qu’il aimerait beaucoup ça, mais l’ultime hommage que je lui rends, c’est dans Délivrez-moi. Il aurait été fier », explique Robert Charlebois avec une chanson qui n’est composée que des titres de livres.

Il présente son nouvel album, Et voila.

Robert Charlebois

Photo : Avanti Groupe / Karine Dufour

Le chanteur de 75 ans ne pense pas à ne plus faire de scène. « La chose qui me fait le moins rêver au monde, c’est la retraite. »

Robert Charlebois est très fier de son fils, Jérôme Charlebois, dont il a produit le plus récent album.

Télé

Arts