•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marcus Stroman n’a pas reçu d’offre de contrat à long terme

Le lanceur partant Marcus Stroman en action dans un match entre les Blue Jays et les Orioles de Baltimore à Toronto
Marcus Stroman Photo: La Presse canadienne / Frank Gunn
Radio-Canada

Le lanceur partant des Blue Jays de Toronto, Marcus Stroman, y est allé de plusieurs commentaires très critiques de la grande direction de son équipe, au camp d'entraînement, dimanche.

Durant un long échange avec les journalistes présents, Stroman a expliqué n’avoir jamais reçu d’offre de contrat à long terme de la part de l’équipe, ce qu’il souhaiterait. Lorsqu’un journaliste lui a demandé s’il avait exprimé ce désir à la direction, celui-ci a répondu par la négative : « Je ne pense pas que je devrais y aller et le dire verbalement », a déclaré Stroman.

« Ils le voient. Tout le monde voit mon éthique de travail. Tout le monde voit la passion, tout le monde comprend à quel point je travaille dur au quotidien, toute l'année. Beaucoup plus que la plupart des autres [joueurs].

« Il n'y a personne qui incarne mieux Toronto que moi. »

Stroman, qui est un Blue Jay depuis que l’équipe l’a repêché en 2012, est l’un des lanceurs les plus âgés de la rotation de Toronto en 2019. Les vétérans Clayton Richard et Matt Shoemaker, tous deux acquis durant la saison morte, devraient compléter la rotation avec Aaron Sanchez, âgé de 26 ans, tandis que Ryan Borucki, âgé de 24 ans, sera en compétition pour le poste de cinquième partant.

Trop jeunes, selon Stroman

Stroman a longuement discuté de l’âge moyen de l’équipe. Selon lui, la direction a omis d’ajouter des vétérans pour appuyer les jeunes vedettes. « J'avais l'habitude d'aller voir Mark Buehrle si j'avais une question, LaTroy Hawkins si j'avais une question et j’aurais voulu que les jeunes qui débarquent cette année aient le même sentiment », a-t-il expliqué.

« Dois-je honnêtement être ce gars dans le club-house? J'aimerais l’être, mais... (…) J'essaie toujours de m'établir moi-même. Je ne me considérerais jamais comme un vétéran, je sens toujours que j’y travaille, je sens toujours que je grimpe les échelons, je ne suis pas du tout au niveau que je crois être capable d’atteindre. »

« Non seulement ces jeunes sont des joueurs qui sont sur le terrain, mais le volet de l’approche mentale est très important, je ne peux pas vous dire combien [les vétérans côtoyés par le passé] ont fait pour moi. »

Mookie Betts, des Red Sox de Boston, célèbre le circuit de deux points de Jackie Bradley fils en sixième manche.Mookie Betts, des Red Sox de Boston, a été nommé joueur par excellence de l'américaine en 2018 Photo : Getty Images / Bob Levey

À armes égales avec les Red Sox et les Yankees?

Stroman se demande également si la direction croit que cette équipe peut réellement se battre à armes égales avec les Red Sox et les Yankees, leurs ennemis intra-division.

« Nous sommes une jeune équipe, et une jeune équipe doit connaitre du succès [pour progresser] », a déclaré Stroman. « Je sais que tout le monde [qui fait partie de cette équipe] fait tout ce qui est en son pouvoir pour réussir. J'espère que la haute direction fait de même. »

« J'espère qu'ils nous mettront sur le terrain avec la meilleure équipe possible pour rivaliser avec les Yankees et les Red Sox de manière constante. »

Stroman, qui était parmi les meilleurs lanceurs de la ligue en 2017, a connu des difficultés l'année dernière avec une fiche de 4-9 et une moyenne de points mérités par 9 manches lancées de 5,54 sur 19 départs, alors qu'il a eu des problèmes d’ampoules aux doigts et une blessure à l'épaule qui n'a jamais « complètement guéri » au cours de l’année 2018.

Stroman a avoué qu’il s’était retrouvé au monticule dans des moments où il « n'aurait probablement pas dû y être », mais après une saison morte durant laquelle il a intensifié son programme d'entraînement avec Nikki Huffman, le préparateur physique de l’équipe, il a le sentiment que sa blessure est derrière lui.

« C’a été toute une bataille », a déclaré Stroman. « Je devais lancer à 110 % tout le temps simplement pour rester compétitif. Mais c’est derrière moi et je suis excité des mois à venir. »

« Je sais de quoi je suis capable. J’ai trop hâte! »

Avec les informations de La Presse canadienne

Baseball

Sports