•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'actualité qui a marqué la fin de semaine

Radio-Canada

Tensions et évacuations en Haïti, toits qui s'effondrent sous la neige et multiplication des classes de maternelle 4 ans dès la rentrée scolaire. Petit résumé de ce qui a marqué la fin de semaine.


Les troubles se poursuivent en Haïti

Un homme attend derrière une grille des personnes transportant des bagages à leur sortie d'un hélicoptère posé plus loin.Des touristes canadiens sont évacués par hélicoptère. Photo : Radio-Canada / Christine Tremblay

Confronté au cours de la dernière semaine à de nouvelles émeutes liées au coût de la vie et à l'incertitude économique, le pouvoir haïtien a annoncé des mesures économiques d'urgence, dans la nuit de samedi à dimanche. Le discours du premier ministre Jean-Henry Céant permettrait d'apaiser les tensions dans un pays où la paix sociale est particulièrement fragile. Par ailleurs, l'évacuation des Québécois et Canadiens se trouvant en Haïti pour le travail ou pour des vacances s'est poursuivie tout au long de la fin de semaine. Des élèves doivent revenir au Canada dimanche soir.


La neige donne la frousse

Derrière un périmètre de sécurité, une partie du toit d'un bâtiment est affaissée sur des véhicules stationnés. Une ambulance est sur les lieux.Le toit du bâtiment s'est effondré. Photo : Jean-François Fortier

Les fortes chutes de neige des dernières semaines ont des conséquences allant au-delà des trottoirs parfois mal déneigés. Le toit de plusieurs immeubles s'est effondré sous le poids des précipitations hivernales, mais cela a causé plus de peur que de mal. À Saint-Jérôme, à Québec et à Trois-Rivières, ces effondrements ont forcé la tenue de travaux d'urgence et d'opérations de déneigement préventives.


Québec veut multiplier les classes de maternelle 4 ans

Des enfants s'amusent avec des jouets en mousse.Des enfants jouent avec des casse-têtes en mousse. Photo : iStock

Le gouvernement de la Coalition avenir Québec veut mettre en place 250 classes supplémentaires de maternelle 4 ans dès la rentrée. En entrevue à RDI, le ministre de l'Éducation Jean-François Roberge a rejeté les allégations de pénurie de main-d'œuvre dans le milieu de l'éducation. Au même moment, un groupe d'intervenants dans le milieu de la petite enfance, alliés aux partis d'opposition, a demandé au gouvernement de faire marche arrière dans ce dossier.


Foule monstre contre le procès des leaders catalans

Des milliers de séparatistes catalans défilent à Barcelone pour proclamer l'innocence de 12 de leurs dirigeants qui sont jugés pour leur rôle dans une tentative de sécession ratée en 2017. Douze dirigeants indépendantistes catalans sont jugés depuis mardi à Madrid pour la tentative de sécession de la Catalogne en octobre 2017. Ils sont accusés selon les cas de rébellion, détournement de fonds et désobéissance. Photo : Associated Press / Emilio Morenatti

La justice espagnole a ouvert samedi le procès des ex-leaders catalans qui avaient collaboré pour tenir le référendum sur l'indépendance de cette région du nord-est de l'Espagne, en 2017. En réponse à cette démarche jugée éminemment politique, au moins 200 000 manifestants ont défilé dans les rues de Barcelone pour réclamer la fin des procédures judiciaires. Certains des 12 accusés risquent jusqu'à 25 ans de prison s'ils sont reconnus coupables de « rébellion ».


Quand la traduction rend sourd

Gros plan d'une oreille. Le Bureau de la traduction prévoit dépenser 450 000 $ sur deux ans et demi pour trouver une solution aux problèmes auditifs des interprètes. Photo : Radio-Canada

Un interprète sur quatre travaillant au Bureau de la traduction, au gouvernement fédéral, a connu des problèmes de santé pouvant aller jusqu'à une perte d'audition. Des appareils mal adaptés et des niveaux sonores variés seraient responsables de ces problèmes qui surviennent également dans le milieu privé, a précisé l'un des traducteurs fédéraux.


Bonne semaine!

Société