•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’accès au cannabis thérapeutique au coeur d’un procès en Saskatchewan

Un joint
Un jeune fume un joint. Photo: La Presse canadienne / Darryl Dyck
Radio-Canada

L'ancien propriétaire d'un point de vente de marijuana à Whitewood en Saskatchewan entend attaquer devant la justice le règlement entourant l'accès au cannabis médicinal.

Jerry Martin estime que la législation réduit l'accès du public à un produit pouvant répondre à des besoins de santé. Il dénonce la longue attente avant de recevoir son cannabis médicinal par la poste et d’être obligé à en acheter un montant minimum.

Ceci est notamment un désavantage aux sans-abri.

Il a engagé un avocat de Toronto, Paul Lewin, pour le représenter devant la Cour du Banc de la Reine. « Vous ne pouvez pas condamner quelqu'un de la vente de cannabis thérapeutique lorsque le régime médical ne fonctionne pas », affirme M. Lewin.

En effet, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a fait une descente dans la boutique de Jerry Martin en 2016 qui a été accusé ensuite de trafic de drogue et de blanchiment d’argent.

À l’époque, M. Martin donnait chaque mercredi un gramme de marijuana thérapeutique à toute personne en ayant besoin et n’ayant pas assez d'argent pour l'acheter.

Le maire de Whitewood, Doug Armstrong, n’est cependant pas du même avis : « Il se sert de l’idée de la compassion pour se défendre, mais en fin de compte, c'est illégal. »

Jerry Martin a été arrêté deux ans avant la légalisation de l’usage du cannabis récréatif au Canada. La date de son procès qui aura lieu en Saskatchewan n’a pas encore été déterminée.

Saskatchewan

Cannabis