•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arbitre dans la LNH et diabétique, Justin Saint-Pierre s’associe à Diabète Saguenay

Un homme parle en avant sur une scène. Des gens sont assis dans la salle.
Plus de 300 personnes ont participé à l'événement. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Diabète Saguenay tenait dimanche son traditionnel brunch-bénéfice. Pour l'occasion, l'arbitre de la Ligue nationale de hockey (LNH) Justin Saint-Pierre, lui-même diabétique, était le président d'honneur de l'événement.

Originaire de la région, il tenait à sensibiliser la population, particulièrement les jeunes, sur l’importance d’adopter de saines habitudes de vie.

Un diabétique, faut qu'il fasse des activités, c'est vraiment important. Ce n'est pas parce que tu fais du diabète de type 1 que tu ne peux pas réussir dans la vie.

Justin Saint-Pierre, arbitre

Être diabétique implique des concessions alimentaires et une surveillance constante de son taux de sucre. Justin Saint-Pierre suit un entraînement et des habitudes de vie comparables à celle d'un athlète pour exercer ses fonctions d'arbitre.

Pour moi, entre les périodes et avant la game, c'est important de prendre ma glycémie. Il ne m'est jamais rien arrivé pendant une game de hockey donc je croise les doigts pour que ça continue, précise l’arbitre.

Cinq hommes et deux femmes sont réunis autour de l'affiche de Diabète Saguenay pour une photo officielle.En plus de l'arbitre Justin Saint-Pierre, plusieurs élus ont participé à l'activité. Photo : Radio-Canada

Plus de 300 personnes étaient présentes au brunch-bénéfice de Diabète Saguenay.

L’organisme organise également des ateliers, des conférences, des cliniques de dépistage et des camps de vacances pour les enfants diabétiques.

On travaille très fort pour conscientiser les gens. L'activité physique et bien manger, c'est déjà le meilleur médicament, explique le président de l’organisme, Gontran Allard.

Au Québec, près de 880 000 personnes sont diabétiques.

Saguenay–Lac-St-Jean

Maladie