•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Carnaval plus « festif » et plus « spectaculaire », se targue l'organisation

Une quarantaine de participants ont enfilé leur maillot pour le bain de neige du 65e Carnaval de Québec
Une quarantaine de participants ont enfilé leur maillot pour le bain de neige du 65e Carnaval de Québec Photo: Radio-Canada / Nahila Bendali
Alexandre Duval

Le Carnaval de Québec promettait un événement complètement revampé; l'organisation est convaincue d'y être parvenu. Malgré un premier défilé controversé et une météo difficile par moments, l'événement est plus « festif » et plus « spectaculaire » que jamais, affirme-t-on.

« On est très heureux des grands rendez-vous qui ont été créés avec cette nouvelle vision-là », a expliqué la directrice générale, Mélanie Raymond, dimanche après-midi lors d'un premier bilan « qualitatif »,

Pour le 65e Carnaval, son équipe voulait « élever le niveau de qualité et le côté spectaculaire de chacun des événements », a-t-elle rappelé.

Ça, c'est mission accomplie, vraiment des images qui circulent abondamment, entre autres la sculpture sur neige qui frappe l'imaginaire en plein coeur du centre-ville de Québec.

Mélanie Raymond, directrice générale du Carnaval de Québec

Mme Raymond croit aussi avoir atteint l'objectif de créer des moments plus festifs, citant en exemple la soirée de musique électronique qui a eu lieu vendredi dernier. « On est très heureux de la réponse des gens », a-t-elle dit.

Les festivaliers étaient nombreux au rendez-vous de la première soirée EDM du CarnavalLes festivaliers étaient nombreux au rendez-vous de la première soirée EDM du Carnaval Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Le consultant Daniel Gélinas croit d'ailleurs que ce spectacle est un exemple qui a permis au Carnaval de rejoindre davantage les 16-30 ans.

« On a vraiment atteint la cible avec le spectacle d'EDM, qui a été vraiment extraordinaire. Malgré la neige de cette journée-là, il y a eu du monde, c'était trippant », a-t-il noté.

« Question de goût »

Si le deuxième défilé du Carnaval, samedi soir, n'a pas répété les erreurs du premier, certains spectacteurs ont néanmoins avoué qu'ils préféraient l'ancienne formule.

L'idée des « petits spectacle » concentrés dans cinq tableaux différents ne peut pas plaire à tous, a reconnu Mme Raymond. « Tout est une question de goût, rendu là. Évidemment, on peut avoir différents goûts. »

Or, ce nouveau concept est « porteur », croit-elle. Les nostalgiques des défilés en Basse-Ville devront aussi s'y faire.

Pour ce type de spectacle-là, ce n'est pas possible pour la simple et bonne raison que le trajet en pente et les fils électriques ne nous permettent pas d'offrir l'amplitude que le spectacle de cette année demandait.

Mélanie Raymond, directrice générale du Carnaval de Québec

Mme Raymond a toutefois laissé entendre que le Carnaval resterait à l'écoute de la population pour les années à venir. « Une programmation sera toujours en innovation. On n'est pas là pour offrir le même Carnaval à chaque année à notre population de Québec. »

Les courageux en maillot

En début d'après-midi, une quarantaine de courageux ont enfilé leur maillot pour le traditionnel bain de neige qui avait lieu à la place Limouloise. L'irréductible Louis Lévesque en était à sa 27e participation à cette activité peu orthodoxe.

« C'est un défi que je voulais me lancer personnellement, a-t-il confié en se relevant du sol gelé. Je me suis dit, "qu'est-ce que je fais ici?" et de fil en aiguille, regarde, je suis rendu à 27 ans! C'est un classique, je viens à tous les ans! »

Bien que certains puissent douter du réel plaisir qu'éprouvent les participants, M. Lévesque nargue ceux qui n'osent pas troquer le manteau pour le maillot.

C'est vous autres qui gelez! Nous autres, on a eu chaud en dedans. Là on est corrects, ça va aller!

Louis Lévesque, vétéran du bain de neige
Louis Lévesque participait au bain de neige pour une 27e annéeLouis Lévesque participait au bain de neige pour une 27e année Photo : Radio-Canada / Nahila Bendali

La directrice générale, Mélanie Raymond, s'est d'ailleurs félicitée d'avoir sorti le Carnaval de la Haute-Ville cette année et d'avoir tenu quelque 75 événements dans les quartiers voisins.

« L'avantage également d'être dans les quartiers c'est que tout le monde peut y vivre son carnaval à sa façon, se l'approprier, y participer et même y contribuer parce que beaucoup de gens ont mis la main à la pâte. »

Avec les informations de Nahila Bendali

Divertissement