•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec solidaire estime avoir franchi le point de bascule en Abitibi-Témiscamingue

Des gens dans une salle
Une quarantaine de personnes ont assisté à l'Assemblée générale de Québec solidaire à Rouyn-Noranda. Photo: Radio-Canada / Lise Millette
Lise Millette

Une quarantaine de personnes ont assisté à l'Assemblée générale annuelle de l'association de Québec solidaire Rouyn-Noranda-Témiscamingue, dimanche matin, à Rouyn-Noranda. Après 12 ans d'existence, les membres se sont réunis pour une première fois avec une députée élue à l'Assemblée nationale.

On le vit comme un point de bascule. Porter à l'Assemblée nationale une députée de Québec solidaire dans Rouyn-Noranda Témiscamingue, c'est un succès olympique, a commenté l'ancien candidat Guy Leclerc qui siège toujours au comité de coordination de l'association régionale.

Selon Guy Leclerc, l'élection de l'automne 2018 a marqué un tournant pour le parti et pour la circonscription.

Comme parti, de passer de trois à dix députés, c'est de bon augure pour les prochaines élections. Il faut vraiment continuer de se construire, mais on sait déjà que ce sera beaucoup plus dynamique qu'avant, ajoute-t-il.

Au 31 décembre 2018, QS comptait 742 membres en Abitibi-Témiscamingue, un seuil jamais atteint. Jusque-là, bon an mal an, le nombre de membres oscillait entre 150 et 200 selon les chiffres de l'association régionale.

À l'extérieur de la région, la députée Émilise Lessard-Therrien estime que son parti est en bonne posture et gère sa croissance. Avec une équipe bonifiée, tant à la députation que pour les permanents du parti, la situation apporte des défis bien différents de ceux des autres partis d'opposition.

Nous sommes en bonne position au Salon bleu, contrairement aux libéraux et aux péquistes qui se relèvent d'une dure défaite et qui ont vu leurs ressources s'amoindrir considérablement.

La députée Émilise Lessard-Therrien

La députée a confié à ses membres que la joute politique se joue à plusieurs niveaux, et souvent en coulisses. À une membre qui s'inquiétait du « ton » à l'Assemblée nationale, Émilise Lessard-Therrien a répondu que plusieurs dossiers régionaux cheminent à force de discussions avec ses homologues de la Coalition avenir Québec (CAQ), notamment en ce qui concerne la question de l'eau potable à Angliers.

Émilise Lessard-Therrien a également invité les membres à suivre les débats cette semaine alors que le parti doit porter à l'attention des parlementaires le dossier du projet de Sayona Mining à La Motte, en Abitibi.

Je vous assure que vous entendrez parler de la région cette semaine, a mentionné Émilise Lessard-Therrien.

Abitibi–Témiscamingue

Politique provinciale