•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand l’activité physique est prescrite par le médecin

Des femmes dans une salle d'entraînement.
Patsy Bernier et Nicole Boulay dans la salle d'entraînement. Photo: Radio-Canada / Martin Toulgoat
Radio-Canada

Une centaine de personnes, aux prises avec des problèmes de santé et envoyées par leur médecin, découvrent les bienfaits de l'activité physique grâce à un programme d'entraînement offert par le réseau de la santé de la Gaspésie.

L’expérience démontre que l'état des personnes aux prises avec un surplus de poids, de l'hypertension et du diabète, par exemple, s'améliore dès les premières semaines d'entraînement.

C’est le cas de Patsy Bernier et de Nicole Boulay, de Gaspé. Il y a quelques mois, ces deux femmes ne bougeaient pas beaucoup. L'activité physique fait maintenant partie de leur quotidien.

J’étais dans un processus de perte de poids, puis je ne trouvais pas la motivation. J'avais beaucoup de douleurs physiques, affirme Mme Bernier.

Le groupe m'a apporté de la motivation parce qu'on était une belle gang.

Patsy Bernier, participante

Nicole Boulay explique qu’elle a, de son côté, moins de douleurs physiques et qu’elle dort mieux.

Deux femmes debout sur un appareil d'exercices.Daniel Fournier donne ses indications et conseils à deux participantes Photo : Radio-Canada

Bien qu'ils soient envoyés par leur médecin de famille, les participants viennent sur une base volontaire.

Le programme d'entraînement du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Gaspésie est offert par le kinésiologue Daniel Fournier et l'une de ses collègues.

C'est comme si tu venais chercher ton médicament.

Daniel Fournier, kinésiologue

Daniel Fournier constate que l’exercice peut diminuer les répercussions de problèmes comme l’hypertension artérielle.

C'est un effet qu'on va observer à chaque séance, que tu sois en forme ou pas; si tu fais une bonne séance d'exercices, c'est-à-dire si tu réveilles les muscles et que tu fais augmenter ton rythme cardiaque, tu vas goûter à la baisse de pression, explique-t-il.

Le programme a été lancé en 2013 à Rivière-au-Renard en collaboration avec le Groupe de médecine familiale (GMF) du Grand Gaspé. Il est aussi offert à Gaspé et à Grande-Vallée.

D'après le reportage de Martin Toulgoat

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Activités sportives