•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Rimouskois se mobilisent face à l'urgence climatique

Concentration record de gaz à effet de serre, chaleurs extrêmes, recul des glaces. Le monde réussira-t-il à freiner le réchauffement climatique et éviter les conséquences désastreuses qui y sont associées?
Une première assemblée citoyenne à Rimouski pour répondre à l'urgence climatique Photo: iStock
Adrianne Gauvin-Sasseville

Le Comité mobilisateur de Rimouski en transition tenait une assemblée citoyenne samedi afin de cibler des mesures pour répondre à l'urgence climatique. Cette tendance à la mobilisation est de plus en plus visible dans différentes municipalités du Québec.

Une cinquantaine de personnes ont répondu à l'appel samedi à l'Université du Québec à Rimouski.

Parmi les idées, une bibliothèque à objets, des toilettes à compost et un guide virtuel sur le zéro déchet ont retenu l'attention.

La Rimouskoise Gabrielle Perrouas explique le concept. À Pointe-au-Père, il y a des locaux sous la bibliothèque qui pourraient être utilisés pour organiser une bibliothèque où les usagers pourraient emprunter des objets, dit-elle.

Au lieu d'emprunter des livres, on pourrait emprunter une perceuse ou un grille-pain.

Gabrielle Perrouas, citoyenne rimouskoise
On voit un chevalet sur lequel plusieurs feuilles de papier se trouvent. Un atelier sur la consommation responsable était offert Photo : Radio-Canada

La Rimouskoise mentionne également qu'un guide virtuel pourrait être mis en place l'automne prochain pour outiller les gens qui souhaitent adopter un mode de vie zéro déchet à Rimouski.

L'architecte Marie-Hélène Nollet était présente à l'assemblée pour parler d'écoconstruction. Elle a souligné l'importance d'adapter la réglementation municipale pour favoriser l'écoconstruction et l'utilisation de matériaux usagés.

Les toilettes chimiques installées dans les événements et sur les sentiers pédestres devraient être remplacées par des toilettes à compost, selon Mme Nollet. Il y a de la sensibilisation à faire sur l'utilisation des toilettes à compost, soutient-elle.

Cinq thèmes phares

L'alimentation, l'économie, l'éducation, la démocratie et le transport étaient au cœur des ateliers. Il a été question entre autres de démocratie participative, de décroissance, de covoiturage, d'agriculture urbaine et d'aménagement de zones piétonnes.

Les citoyens n'attendent plus l'intervention des gouvernements et des administrations municipales, ils veulent agir en amont, estime Patricia Posadas, une citoyenne engagée dans le comité. On sait qu'il y a une urgence climatique, pas juste le réchauffement climatique, mais aussi un épuisement des ressources, dit-elle.

Ce que ça envoie comme message, c'est que les gens sont prêts à passer à l'action.

Patricia Posadas, citoyenne engagée
Une femme se fait interviewer devant une caméra. Patricia Posadas, citoyenne engagée à Rimouski Photo : Radio-Canada

Les membres du comité mobilisateur étaient fort satisfaits de la participation, d'autant plus qu'il s'agissait d'une première action pour le comité.

Il faut avoir une discussion là-dessus au-delà des lignes de partis, affirme le député du Parti québécois, Harold Lebel.

Moi, c'est mon rôle d'interpeller les autres élus et de dire ­: "il se passe quelque chose chez nous. Les gens sont alertés, ils veulent bouger et intervenir sur le climat et on devrait être avec eux autres."  , ajoute-t-il.

Le regroupement a été créé après l'adoption de la Déclaration citoyenne universelle d'urgence climatique par la Ville de Rimouski en novembre dernier.

Le comité se réunira à nouveau le 27 avril pour faire le suivi sur les projets sélectionnés par les participants.

Bas-Saint-Laurent

Changements climatiques