•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le jury doit décider du sort de Christopher Husbands

Un portrait d'un homme et d'un juge

Christopher Husbands.

Photo : CBC

Radio-Canada

Le jury délibère sur le sort d'un homme accusé d'avoir ouvert le feu au Centre Eaton de Toronto il y a six ans. Pour une quatrième journée de suite, les 12 personnes s'interrogent sur les circonstances dans lesquelles Christopher Husbands pourrait être jugé non criminellement responsable.

Christopher Husbands, 29 ans, est accusé d'avoir ouvert le feu sur un groupe de jeunes hommes dans l'aire de restauration du centre commercial le 2 juin 2012, faisant deux morts et plusieurs blessés.

Les avocats de la défense ont déclaré au tribunal que M. Husbands ne devrait pas être tenu criminellement responsable, car il était en état de stress post-traumatique lors des événements. Cet état avait été provoqué par une rencontre avec des hommes qui l'avait brutalement battu et poignardé des mois auparavant.

Les avocats de la Couronne affirment que les experts en psychiatrie qui ont évalué M. Husbands étaient d'accord pour dire qu'il souffrait d'un syndrome de stress post-traumatique, mais ne s'entendaient pas sur le fait qu'il aurait pu être dans un état second après avoir tiré 14 coups de feu.

Dimanche, le jury a demandé des précisions au juge afin de savoir si l'acte physique de tirer devait être pris en compte ainsi que le résultat de chaque coup de feu.

M. Husbands a plaidé non coupable à deux chefs d'accusation de meurtre non prémédité, de cinq chefs de voies de fait graves et d'un chef de négligence criminelle causant des lésions corporelles.

Il s'agit du second procès de M. Husbands sur cet événement.

La Cour d’appel de l’Ontario a renversé la condamnation de Christopher Husbands en 2017. En décembre 2015, il avait été reconnu coupable de deux chefs d'accusation de meurtre non prémédité, de cinq chefs de voies de fait graves et d'un chef de négligence criminelle causant des lésions corporelles.

Avec les informations de La Presse canadienne

Toronto

Justice et faits divers