•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le dossier d'un Néerlandais expulsé du Canada sera réexaminé

Len Van Heest avant sa déportation.
Len Van Heest avant son départ à l'aéroport de Vancouver. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Un Britanno-Colombien renvoyé aux Pays-Bas après avoir vécu presque toute sa vie au Canada a obtenu le droit que sa demande de résidence permanente soit examinée de nouveau.

Len Van Heest, qui vivait à Courtenay, sur l’île de Vancouver, a dû prendre l’avion pour Amsterdam, le 6 mars 2017 en raison d’un nombre important de condamnations au criminel.

L’homme de 59 ans vivait au Canada depuis qu'il était bébé et ne parle pas le néerlandais.

Une fois aux Pays-Bas, son pays de naissance, M. Van Heest a formulé une demande de résidence permanente au Canada pour des raisons humanitaires, laquelle a cependant été rejetée.

Le 7 février 2019, un juge d’une cour fédérale a néanmoins estimé que la demande de M. Van Heest pouvait être étudiée une deuxième fois par un autre agent d’immigration.

Avant que son client soit expulsé du Canada, l’avocat de M. Van Heest avait déclaré à la justice, en 2015, que son client était bipolaire et que ses crimes étaient liés à sa maladie mentale.

L’homme est arrivé au Canada avec ses parents à l’âge de 8 mois. Aujourd’hui, son avocate, Darcy Golden, précise qu’il vit dans un refuge de l’Armée du Salut, aux Pays-Bas.

Immigration

Justice et faits divers