•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il semblait possible de voter à deux reprises dans Saint-Jean-Havre

Craig Astle a fait plusieurs voyages pour transporter les 84 boîtes de bulletins de vote de Saint-Jean-Havre, au Nouveau-Brunswick.
Le directeur des opérations d'Élections NB, Craig Astle, amène les bulletins de vote de la circonscription Saint-Jean-Havre au palais de justice sous le regard attentif d'un shérif. Photo: Radio-Canada / Bobbi-Jean MacKinnon
Radio-Canada

L'audience sur les irrégularités électorales en septembre dans la circonscription de Saint-Jean-Havre au Nouveau-Brunswick révèle des failles dans le système de votation. La directrice de scrutin est toutefois incapable de confirmer hors de tout doute que des électeurs ont déposé plus d'un bulletin dans les urnes.

La directrice de scrutin municipale, Patti Nason, s’est exprimée en cour samedi sur les irrégularités le soir du vote, le 24 septembre dernier.

Un électeur aurait pu déposer son vote dans une urne électorale spéciale, puis dans une urne ordinaire avant que les ordinateurs puissent enregistrer le premier bulletin de vote, a-t-elle expliqué lors de l’audience.

Dans l’affaire de fraude électorale transmise à la police, Mme Nason croit qu’un électeur aurait voté au bureau du directeur de scrutin dans une urne spéciale le 21 septembre et une deuxième fois dans un bureau de vote le soir des élections provinciales.

L’avocat de Barry Ogden, Kelly Vanbuskirk, a demandé à Mme Nason si elle était certaine hors de tout doute qu’un électeur spécifique a voté à deux reprises. Elle n’était pas absolument certaine, mais des documents tendent à démontrer que des électeurs ont voté deux fois.

Mme Nason a été mandatée de ratisser au peigne fin des milliers de documents électoraux de la circonscription Saint-Jean-Havre. Elle a été questionnée au cours des deux derniers samedis sur les découvertes présentées dans sa déclaration sous serment.

Sa déclaration sous serment fait état de plusieurs irrégularités dans les informations des électeurs, telles que des adresses et des signatures manquantes sur certains documents électoraux. Mme Nason estime que beaucoup d’irrégularités ont les apparences d’erreurs administratives.

Les conservateurs allèguent qu’il y a eu fraude électorale lors des élections. Le libéral Gerry Lowe a remporté la circonscription contre le candidat progressiste-conservateur avec un écart de 10 voix.

Des révélations « choquantes »

L’avocat de Barry Ogden, Me Vanbuskirk, a qualifié de « choquantes » les révélations de samedi.

Nous savions qu’il y avait des problèmes dès le début, mais c’est bien pire que nous avions pensé, stipule Me Ogden.

Le libéral Gerry Lowe a affirmé qu’il y avait de nombreux problèmes avec le système électoral du Nouveau-Brunswick après le témoignage de la directrice de scrutin.

Je ne pense pas que ça existe seulement dans cette circonscription, je pense que ça existe aussi dans les 48 autres, a-t-il dit. Toutes les erreurs qu’elle a admises existent aussi dans d’autres circonscriptions.

L’avocat d’Élections Nouveau-Brunswick, Fred McElman, attribue ce genre d’erreurs aux courtes formations dont bénéficient les employés électoraux. La formation ne dure que deux heures, une fois tous les quatre ans.

En octobre, le Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick a lancé une bataille juridique pour rejeter les résultats électoraux de la circonscription de Saint-Jean-Havre, alléguant des irrégularités généralisées.

Avec les informations de Lauren Bird de CBC

Nouveau-Brunswick

Élections provinciales