•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deuxième essai réussi pour le défilé du Carnaval de Québec

Le deuxième défilé du Carnaval de Québec a su corriger les failles du premier
Le deuxième défilé du Carnaval de Québec a su corriger les failles du premier. Photo: Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin
Radio-Canada

Animation constante, meilleur son, rythme plus soutenu : chose promise, chose due. Samedi soir, l'organisation du Carnaval de Québec a présenté un défilé sans faille, tournant ainsi la page sur les ratés du même spectacle présenté une semaine plus tôt.

« Je n’ai pas l’impression d’avoir assisté au même défilé », s’est exclamée Ginette Lebrun-Lachance au terme de l'événement. Ayant vu les deux moutures, le contraste était évident pour elle.

« Mission accomplie, vraiment beaucoup plus d'animation, les figurants bougeaient plus aussi, même les oiseaux volaient mieux », a-t-elle lancé en référence à des figurants déguisés en bipèdes ailés.

Ginette Lebrun-Lachance a assisté aux deux défilés du Carnaval de QuébecGinette Lebrun-Lachance a assisté aux deux défilés du Carnaval de Québec Photo : Radio-Canada

Jean-François Alix, qui assistait au défilé pour la première fois, dit avoir trouvé le spectacle beau.

J'ai bien aimé ça et je vais sûrement revenir l'année prochaine!

Jean-François Alix, spectateur

Tel que prévu, le défilé s’est mis en branle à 19 h devant le Musée national des Beaux-Arts du Québec et s’est terminé juste avant 20 h devant le Manège militaire. Rien à voir avec le retard d’une heure et demie enregistré samedi dernier.

Heureusement pour l’organisation, la foule ne semblait pas avoir été refroidie par les critiques négatives. Au contraire, les spectateurs étaient nombreux dans la Grande Allée pour constater le fruit des efforts déployés afin d’ajuster le spectacle.

Des participants au deuxième défilé du Carnaval de Québec sont déguisés en oiseaux blancsL'animation entre les différents tableaux du défilé était plus dynamique que lors du premier défilé Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

À l’évidence, plusieurs paramètres ont été revus pour ce deuxième défilé : l’ordre des tableaux a changé, les différentes parties du cortège étaient aussi mieux liées, évitant ainsi les temps morts.

« Mission accomplie »

Lorsqu'ils se sont présentés devant les journalistes, vers 21 h 30, les organisateurs du défilé étaient tout sourire. « On peut dire mission accomplie, a lancé la directrice générale Mélanie Raymond. Évidemment, il y a beaucoup de travail derrière ça. »

L'impression qui se dégageait est que toutes les failles du premier défilé avaient été identifiées correctement, ce qui a permis d'apporter les bonnes solutions pour la deuxième représentation.

Daniel Gélinas, qui agit à titre de consultant pour le Carnaval, a vite compris en observant la foule que la magie opérait, cette fois.

J'ai vu des sourires, j'ai vu de la satisfaction, j'ai vu des gens heureux. Il y avait de la musique tout le temps en fait. Il y avait une animation constante. C'est ce qui manquait à cette livraison-là, parce que le produit de base, il était fantastique!

Daniel Gélinas, consultant pour le Carnaval de Québec
Daniel Gélinas, consultant pour le Carnaval de QuébecDaniel Gélinas, consultant pour le Carnaval de Québec Photo : Radio-Canada

Les critiques négatives, finalement, n'auront pas nui au Carnaval, reconnaît-il. « Les gens étaient là ce soir [...] Il y a autant de monde, sinon plus, que la semaine dernière. Écoutez, tout le monde en a parlé! », a-t-il précisé en riant.

La directrice générale Mélanie Raymond n'a pas voulu indiquer si le défilé serait de retour intégralement l'an prochain, mais a précisé que c'était « la deuxième représentation d'un nouveau concept » et que d'autres améliorations pourraient être apportées.

Québec

Arts