•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Créer une entreprise en 24 heures

Trois jeunes femmes montrent une veste.
Ces étudiantes du Cégep de Jonquière participent au marathonariat dans le but de propulser leur entreprise de vêtements recyclés. Photo: Radio-Canada / Rosalie Dumais-Beaulieu
Radio-Canada

Une centaine d'étudiants de la région se sont lancé un défi audacieux : monter un plan d'affaires complet en 24 heures. Le deuxième Marathonariat s'est ouvert vendredi à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

De vendredi à samedi, les étudiants ont travaillé avec des mentors afin de créer une entreprise et de présenter leur travail devant un jury.

On se fait encadrer et diriger. C’est beau d’avoir une idée, mais là on se fait guider pour savoir par où commencer, témoigne une participante, Anne-Laurie Verreault.

Cette dernière et ses deux coéquipières, Megan Plamondon et Amélie Rivest, sont étudiantes au Cégep de Jonquière. Elles ont eu l’idée de modifier des vêtements trouvés en friperie pour ensuite les vendre.

C'est beaucoup de réajustement, beaucoup d'imprévus, mais c'est un gros projet de 24 heures intense et super plaisant.

Megan Plamondon, participante

Certains étudiants inventent des applications numériques alors que d'autres exploitent la réalité virtuelle, par exemple. Pour certains, c'est un véritable tremplin pour leur future entreprise.

Ils sont fatigués, exténués, ils vivent un travail d'équipe, il y a des sautes d'humeur... C’est comme dans la vie d'un entrepreneur finalement! Il y a des casse-têtes, on cherche des solutions, à s'améliorer, à bien s'exprimer, explique le conseiller pédagogique au Cégep de Saint-Félicien, André Leclerc.

Les organisateurs du Marathonariat aimeraient offrir cette activité non seulement aux étudiants de la région, mais aussi à la grandeur de la province.

Saguenay–Lac-St-Jean

Éducation