•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une trentaine de wagons de pétrole déraillent dans l'ouest du Manitoba

Gros plan sur les wagons de pétrole, empilés les uns sur les autres, dans un champ enneigé.

Des dizaines de wagons qui transportaient du pétrole ont déraillé samedi matin près de Saint-Lazare, au Manitoba.

Photo : Radio-Canada / Riley Laychuk

Camille Gris Roy

Environ 37 wagons d'un train du Canadien National (CN) qui transportaient du pétrole brut ont déraillé samedi matin près de Saint-Lazare, dans l'ouest du Manitoba.

L'accident, survenu vers 3 h 30, n'a fait aucun blessé ou provoqué d'incendie, affirme la compagnie, qui parle cependant d’une « fuite partielle ».

Une équipe du CN a été dépêchée sur place pour nettoyer et assainir les lieux et un périmètre de sécurité a été établi.

« Des travailleurs du CN vont mener une évaluation complète des lieux pour déterminer quelle quantité de produits s’est déversée et combien de wagons exactement sont impliqués. Les premiers répondants sont sur place », écrit Jonathan Abecassis du CN, dans un courriel samedi matin.

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada envoie aussi une équipe d'enquêteurs sur les lieux du déraillement.

Jayme Corr, un éleveur de la région, a trouvé la trentaine de wagons empilés les uns sur les autres dans son champ tôt samedi matin. Le déraillement s’est produit sur sa propriété, à environ 10 kilomètres au sud de Saint-Lazare, dans la municipalité rurale d’Ellice-Archie.

« On peut sentir le pétrole brut dans l'air. C'est vraiment inquiétant [...]. Il y a une fuite et les wagons sont tous près d’une lagune », dit-il.

Le déraillement de train, vu de loin : on voit des wagons empilés les uns sur les autres dans un champ recouvert de neige.

Environ 37 wagons ont déraillé près de Saint-Lazare, dans l'ouest du Manitoba. On ne rapporte pas de blessés, dit le Canadien National.

Photo : Eyan Corr

Jayme Corr note que son bétail a été éloigné de la zone de l’accident, mais craint que sa principale source d'eau pour l'été ne soit maintenant contaminée.

Il ajoute ne pas être surpris de voir un accident comme celui-ci arriver. « J’ai l’impression que les trains vont plus vite, qu’ils sont plus longs, plus lourds », commente-t-il.

« Chaque jour, on pense que ça va finir par un accident »

Jean-Paul Chartier, conseiller municipal à Saint-Lazare, n’est pas surpris lui non plus par l’accident, étant donné le nombre de trains qui circulent dans le secteur.

« On a 40 trains par jour qui passent à travers le village, et donc il y a 100 à 200 voitures de pétrole qui passent dans notre village. Et chaque jour, je pense à l'accident tragique de Lac-Mégantic au Québec », dit-il.

Notre village est collé sur la track, et si jamais il y a une affaire qui arrive ici comme c’est arrivé à Lac-Mégantic, on est finis. Tout le village.

Jean-Paul Chartier, conseiller, Saint-Lazare

Selon lui, les habitants de la région peuvent s’estimer « chanceux » que le déraillement soit survenu un peu à l’écart du village, car la situation aurait pu être bien pire. « C'est pas mal décourageant. »

Jean-Paul Chartier se souvient d’un incident survenu en 1991, lorsqu’un déraillement de train qui transportait des produits dangereux a forcé l’évacuation du village : « C’était drette à Lazare et on a eu besoin d'évacuer pendant une semaine ou deux. »

Vue du déraillement de loin : on voit les rails, et un tas de wagons à droite empilés les uns sur les autres. Des véhicules et machines entourent le chemin de fer. Scène d'hiver.

Des équipes du Canadien National et des premiers répondants étaient sur les lieux de l'accident samedi pour nettoyer et sécuriser le périmètre.

Photo : Radio-Canada / Riley Laychuk

Mais il n’y a pas de solution facile, reconnaît le conseiller, car les trains doivent bien passer. « C’est le seul passage pour les amener, les wagons. Ils seraient bien mieux de les avoir dans les pipelines, mais ce n’est pas possible. C'est trois fois le danger, je pense, avec le chemin de fer. »

Le village de Saint-Lazare est situé à environ 340 km de Winnipeg, tout près de la frontière avec la Saskatchewan.

Avec des informations de Jade Markus

Manitoba

Déraillement de train